De gros sou­cis d’ali­men­ta­tion élec­trique

Ex­plo­sion de la po­pu­la­tion, fortes cha­leurs et panne en prime, le ré­seau Ene­dis fait un burn-out. Des me­sures conser­va­toires, dont le dé­ca­lage des heures creuses, ont été dé­ci­dées

Var-Matin (Sainte-Maxime / Saint-Tropez) - - Front Page - C. DU­PONT cdu­pont@ni­ce­ma­tin.fr

Les ha­bi­tants étaient dé­jà, en rai­son de la sé­che­resse, im­pac­tés par les me­sures de res­tric­tion d’eau dé­cré­tées dans 52 com­munes va­roises, dont celles du Golfe de StT­ro­pez, ex­cep­tées La Môle et La Garde-Frei­net, où l’on est tout de même in­vi­té à « adop­ter une ges­tion éco­nome ». Dé­sor­mais, il s’agit aus­si pour les ha­bi­tants du Golfe de « mo­dé­rer leur consom­ma­tion en adop­tant des éco­gestes, c’est-à-dire quelques gestes simples qui per­mettent fa­ci­le­ment de di­mi­nuer sa consom­ma­tion d’élec­tri­ci­té. Les clients peuvent en trou­ver des exemples sur le site web www.eco­watt­pa­ca.fr », in­vite Ene­dis.

Une panne qui n’ar­range rien

Le ré­seau est en ef­fet en sur­chauffe. Les pre­mières ten­sions se sont pro­duites à Saint-Tro­pez dès le 20 juillet, rap­porte l’en­tre­prise. En cause no­tam­ment, les fortes cha­leurs de jour comme de nuit, - le Var a été pla­cé mar­di en alerte ca­ni­cule de ni­veau orange, ain­si que la sur­fré­quen­ta­tion en pleine sai­son tou­ris­tique. « L’ac­cu­mu­la­tion des pics de cha­leur est un élé­ment ac­cé­lé­rant le risque de dé­faillances de cer­tains élé­ments sou­ter­rains du ré­seau moyenne ten­sion », et en par­ti­cu­lier les boîtes de jonc­tion des câbles, ex­plique Ene­dis. Pour ne rien ar­ran­ger, aux tem­pé­ra­tures éle­vées s’est ajou­tée une panne sur un trans­for­ma­teur d’un poste élec­trique si­tué à Saint-Tro­pez, ren­dant la si­tua­tion par­ti­cu­liè­re­ment « ten­due ». L’ava­rie en cours de­puis quelques jours af­fecte la ci­té tro­pé­zienne, mais aus­si Sainte-Maxime, Co­go­lin, Gas­sin et Gri­maud. Le trans­for­ma­teur fonc­tionne en mode ré­duit. Avant qu’il puisse être rem­pla­cé ou ré­pa­ré, ce qui ne se­ra pas pos­sible avant l’au­tomne afin d’évi­ter de se pri­ver de la to­ta­li­té de sa puis­sance en pleine sai­son, Ene­dis a mis en place des me­sures conser­va­toires.

Fac­ture alour­die ?

Cer­tains ont ain­si pu s’in­quié­ter de l’ab­sence de dé­clen­che­ment de leur bal­lon d’eau chaude... « Pour évi­ter des sur­charges sur notre ré­seau, et donc des pannes po­ten­tielles, nous sommes ame­nés à dé­ca­ler les heures creuses dans le cou­rant de la nuit dans toutes les com­munes du Golfe », ex­plique le ges­tion­naire du ré­seau d’élec­tri­ci­té fran­çais. Avec un risque d’aug­men­ta­tion de fac­ture pour les clients ? « Po­ten­tiel­le­ment, si des consom­ma­tions faites nor­ma­le­ment en heures creuses le sont en heures pleines, comme le lan­ce­ment d’une ma­chine à la­ver. Ce­pen­dant, nous es­sayons de res­pec­ter le plus pos­sible la du­rée quo­ti­dienne des HC (8 h) pour évi­ter une aug­men­ta­tion de la fac­ture ». Par ailleurs, « des équipes de dé­pan­nage (Ene­dis et en­tre­prises pres­ta­taires) sont mo­bi­li­sées sur la zone ». Des groupes élec­tro­gènes ont été po­si­tion­nés en di­vers sites du Golfe afin d’évi­ter les rup­tures d’ali­men­ta­tion. Si la fi­liale d’EDF as­su­rait mar­di que mal­gré les per­tur­ba­tions sur le ré­seau, « au­cun client » n’avait été im­pac­té par une cou­pure de cou­rant - des té­moi­gnages sur les ré­seaux so­ciaux rap­portent néan­moins le contraire - une belle panne a af­fec­té le soir même les com­munes de Ca­va­laire, La Môle, le Rayol-Ca­na­del, Co­go­lin et La Croix-Val­mer, em­por­tant sur Fa­ce­book la co­lère de nom­breux ha­bi­tants, aga­cés par le re­tour chaque sai­son du phé­no­mène.

Du mieux pour...  ?

Lon­gue­ment à l’étude, la construc­tion d’un nou­veau poste source, afin de dé­li­vrer la puis­sance ré­cla­mée par le sur­croît d’ac­ti­vi­té l’été mais aus­si les nou­veaux ha­bi­tants at­ten­dus dans le Golfe ces pro­chaines an­nées, est en­fin ac­tée. L’ins­tal­la­tion, qui per­met la trans­for­ma­tion de l’élec­tri­ci­té pro­ve­nant du ré­seau de trans­port RTE (63 000 volts) en 20 000 volts avant qu’elle ne se dé­ploie dans les com­munes, de­vrait per­mettre de « sé­cu­ri­ser tout le Golfe de St-Tro­pez » ,as­sure Ene­dis. Mais le chan­tier, me­né en par­te­na­riat avec RTE, n’est pré­vu à Gri­maud qu’à « l’ho­ri­zon 2020/2021 ».

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.