Ve­ne­zue­la : vote contes­té avant la Consti­tuante

Var-Matin (Sainte-Maxime / Saint-Tropez) - - France/monde -

Peu avant les dé­buts de la très contes­tée As­sem­blée consti­tuante, vou­lue par le pré­sident so­cia­liste Ni­co­las Ma­du­ro mais re­je­tée par l’op­po­si­tion, l’en­tre­prise in­for­ma­tique char­gée du vote a an­non­cé que les chiffres de par­ti­ci­pa­tion avaient été « ma­ni­pu­lés ».« En se ba­sant sur la ro­bus­tesse de notre mé­thode, nous sa­vons, sans le moindre doute, que (les chiffres de) la par­ti­ci­pa­tion à l’élec­tion d’une As­sem­blée Consti­tuante Na­tio­nale ont été ma­ni­pu­lés », a dé­cla­ré le PDG de l’en­tre­prise bri­tan­nique Smart­Ma­tic. Il a es­ti­mé que « la dif­fé­rence entre la par­ti­ci­pa­tion réelle et celle an­non­cée par les au­to­ri­tés est d’au moins un mil­lion de votes ». Se­lon le gou­ver­ne­ment, plus de huit mil­lions d’élec­teurs, soit 41,5% du corps élec­to­ral, ont par­ti­ci­pé à l’élec­tion de di­manche. Plus que les 7,6 mil­lions de voix réunies par l’op­po­si­tion le 16 juillet, lors d’un ré­fé­ren­dum contre le pro­jet de Consti­tuante. L’op­po­si­tion se pré­pare à ma­ni­fes­ter au­jourd’hui contre l’ins­tal­la­tion pré­vue de l’As­sem­blée consti­tuante, alors que les 545 membres de­vaient prê­ter ser­ment de­vant le chef de l’Etat mer­cre­di. Le pou­voir a as­su­ré qu’elle dé­bu­te­rait ses tra­vaux de ma­nière im­mi­nente, sans in­di­quer de date pré­cise. La Consti­tuante se si­tue au-des­sus de tous les pou­voirs, y com­pris du chef de l’Etat, et doit ré­di­ger une nou­velle Cons­ti­tu­tion. L’op­po­si­tion, qui contrôle le Par­le­ment de­puis 2016, a boy­cot­té le scru­tin, dé­non­çant une « fraude » vi­sant à pro­lon­ger le pou­voir de M. Ma­du­ro, dont le man­dat s’achève en 2019.

(Pho­to AFP)

Ju­lio Borges, le pré­sident du Par­le­ment, où l’op­po­si­tion est ma­jo­ri­taire, a an­non­cé que le pou­voir lé­gis­la­tif conti­nue­rait de sié­ger mal­gré tout.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.