Des pieds ni­cke­lés très corses à mou­rir de rire

Var-Matin (Sainte-Maxime / Saint-Tropez) - - Golfe De Saint-tropez - ALAIN GRASSET

Le Clan », la co­mé­die à suc­cès d’Eric Fra­ti­cel­li - ra­con­tant les aven­tures co­mi­co-bur­lesques de Fred, Achille, Max et Fran­cis la be­lette, une équipe de voyous corses qui dé­cident de kid­nap­per une star, So­phie Mar­ceau -, était très at­ten­du, mer­cre­di soir à Ra­ma­tuelle. La preuve, mal­gré une tem­pé­ra­ture en­core très chaude, le pe­tit théâtre cher au re­gret­té Jean-Claude Bria­ly et à Jac­que­line Fran­jou, la pré­si­dente du Fes­ti­val, af­fi­chait com­plet vers 21 h 50 lorsque Mi­chel Bou­je­nah se poin­tait sur scène pour son tra­di­tion­nel dis­cours de pré­sen­ta­tion. Mais une fois n’est pas cou­tume, après avoir ren­du hom­mage au for­mi­dable tra­vail des pom­piers lors des in­cen­dies proches de Ra­ma­tuelle, le di­rec­teur de la ma­ni­fes­ta­tion était triste. « J’ai per­du mon ami Char­ley Ma­roua­ni, dé­cé­dé en Corse à l’âge de 90 ans, confia un Bou­je­nah très ému, au bord des larmes » .Et d’ajou­ter. « Il avait été l’agent de Bar­ba­ra, Brel, John­ny, et moi aus­si. Il a beau­coup comp­té pour moi. Je pense très fort à lui main­te­nant qu’il a re­joint les étoiles ». Re­con­nais­sant très vite qu’il ris­quait de plom­ber la soi­rée il an­non­ça alors « qu’on avait de la chance d’être vi­vants et qu’on al­lait bien se mar­rer avec Le Clan ». Il en pro­fi­ta pour sa­luer et faire ap­plau­dir les VIP pré­sents. A com­men­cer par Ber­nard La­villiers, « Le Sté­pha­nois » en pleine forme, ac­com­pa­gné de son épouse So­phie. Puis un autre chan­teur cé­lèbre, Patrick Bruel, bar­bu, co­ol at­ti­tude, en va­cances dans le Golfe, et ve­nu avec ses deux fis­tons, Léon et Os­car Un Bruel qui ne quitte dé­ci­dé­ment plus le théâtre de Ra­ma­tuelle puisque la veille il avait as­sis­té au concert de Ju­lien Do­ré. On pas­sa alors très vite de l’ac­cent pied-noir de Bou­je­nah à l’ac­cent corse très pro­non­cé des quatre ac­teurs prin­ci­paux du « Clan », Eric Fra­ti­cel­li, De­nis Brac­ci­ni, Jean Fran­çois Per­rone et Phi­lipppe Cor­ti. Sans ou­blier, Au­re­lia De­cker, otage em­bar­ras­sante des gang­sters. Le pu­blic ra­ma­tuel­lois dont beau­coup d’en­fants d’abord sur­pris par le fort ac­cent de l’Ile de Beau­té s’en­ti­cha en quelques mi­nutes de ces pieds ni­cke­lés ca­gou­lés. Bruel, La­villiers riaient à l’unis­son de spec­ta­teurs qui je­tèrent sur la scène les cous­si­nets rouges pen­dant près de dix mi­nutes.

(Pho­to Cha­va­roche)

Un clan pas très doué et qui a fait hur­ler de rire le théâtre.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.