«Il n’y a pas le feu» entre les pom­piers et les élus

Au len­de­main de la pu­bli­ca­tion d’une lettre ou­verte contro­ver­sée, la pré­si­dente des pom­piers du Var en ap­pelle aux maires ru­raux. Tout en ex­hor­tant l’État à as­su­mer ses res­pon­sa­bi­li­tés

Var-Matin (Sainte-Maxime / Saint-Tropez) - - Var -

C’est une valse à quatre temps qui se joue au­tour du bud­get des sol­dats du feu va­rois – pom­piers, maires, élus dé­par­te­men­taux et État. Cha­cun sa par­ti­tion, cha­cun sa part de l’en­semble, cal­cu­lée au cor­deau – sur la corde raide. De­puis mer­cre­di et l’en­voi aux élus du Var d’une lettre ou­verte écrite par le syn­di­cat SPP-PATS, ma­jo­ri­taire chez les pom­piers (Var-ma­tin d’hier), un vif dé­bat s’est ou­vert. Le syn­di­cat va­rois dé­nonce ver­te­ment des dif­fi­cul­tés ren­con­trées par un Ser­vice dé­par­te­men­tal d’in­cen­die et de se­cours (Sdis), aux prises avec un bud­get que même la pré­si­dente des pom­piers va­rois qua­li­fie sans dé­tour de « contraint ». Fran­çoise Du­mont, à la tête du Sdis 83, ex­plique sa stra­té­gie dans le conflit ou­vert avec des maires va­rois. Ces maires, qua­li­fiés de « ré­cal­ci­trants » par le SPP-PATS, ont ou­vert des re­cours de­vant la jus­tice ad­mi­nis­tra­tive, car ils contestent le mode de cal­cul de la contri­bu­tion fi­nan­cière qu’ils doivent payer an­nuel­le­ment. Fran­çoise Du­mont est éga­le­ment vice-pré­si­dente du Conseil dé­par­te­men­tal du Var.

Le conten­tieux sur le fi­nan­ce­ment du Sdis re­jaillit après les in­cen­dies. Com­ment avan­cer ? Mais les com­munes ru­rales, sou­vent, de­vaient payer da­van­tage. Les ju­ge­ments de mai  de­vant le tri­bu­nal ad­mi­nis­tra­tif ne sont pas fa­vo­rables au Sdis.

(lire ci­des­sous ce que disent vrai­ment les ju­ge­ments sur la clé de ré­par­ti­tion).

Est-on dans une im­passe ? Donc, la clé de ré­par­ti­tion n’est pas fi­gée ? Quel mes­sage faites-vous pas­ser aux pom­piers, qui ont été hy­per­sol­li­ci­tés cet été ? PROPOS RECUEILLIS PAR SONIA BONNIN sbon­nin@var­ma­tin.com 1. Vote en conseil d’ad­mi­nis­tra­tion du Sdis, le 15 dé­cembre 2015. 2. Éta­blis­se­ments pu­blics de co­opé­ra­tion in­ter­com­mu­nale, qui unissent plu­sieurs com­munes.

L’État donne moins Cet ar­gent en moins de­vait donc tom­ber di­rec­te­ment dans l’es­car­celle des pom­piers dans chaque dé­par­te­ment, soit   € pour le Var. Lo­gi­que­ment, es­time Marc Gi­raud, « la col­lec­ti­vi­té a fait le choix de ré­duire d’au­tant sa par­ti­ci­pa­tion di­recte au fi­nan­ce­ment du Sdis  ». Las, l’ar­gent n’a pas été ver­sé. Pire, « l’État a re­non­cé à ce pro­jet », le  juillet der­nier, « alors que le Var lut­tait contre des in­cen­dies à ré­pé­ti­tion ».

(Pho­tos V. G. et Laurent Mar­ti­nat)

Le  dé­cembre , Fran­çoise Du­mont pré­sen­tait une nou­velle clé de ré­par­ti­tion pour les com­munes va­roises. Celle-ci a été an­nu­lée le  mai  par le tri­bu­nal ad­mi­nis­tra­tif de Tou­lon.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.