À Sa­na­ry, la de­meure du « pa­cha » s’ins­crit dans l’His­toire

Var-Matin (Sainte-Maxime / Saint-Tropez) - - L'été - JÉRÔME POILLOT

De­puis l’an­cien che­min de Tou­lon, à Sa­na­ry, on aper­çoit, ni­chée sur les hau­teurs, en­tou­rée de vignes, de pins et d’oli­viers, une im­po­sante bâ­tisse de la fin du XIXe siècle. C’est le châ­teau de Pier­re­don. Un tré­sor au­jourd’hui sous haute pro­tec­tion puisque, de­puis peu, il est ins­crit au titre des mo­nu­ments his­to­riques. Une pre­mière à Sa­na­ry et une grande sa­tis­fac­tion, après une di­zaine d’an­nées de pro­cé­dures, pour ses ac­tuels pro­prié­taires, les hé­ri­tiers d’un cer­tain Ma­rius Mi­chel. Plus connu sous le nom de Mi­chel Pa­cha, ce per­son­nage s’illus­tra en tant que di­rec­teur des Phares et Ba­lises de l’Em­pire ot­to­man et construi­sit aus­si les su­perbes quais et docks de Cons­tan­ti­nople… Ce qui lui va­lut d’être éle­vé à la di­gni­té de Pa­cha par le Sul­tan en 1879, titre qu’il ac­co­la à son nom. De­ve­nu ri­chis­sime, il oeu­vra aus­si à trans­for­mer sa ville na­tale de Sa­na­ry – dont il fut deux fois maire – en lieu de vil­lé­gia­ture. Mais c’est prin­ci­pa­le­ment à Ta­ma­ris, quar­tier bal­néaire de La Seyne voi­sine, que se ré­vèle toute l’ins­pi­ra­tion orien­tale ra­me­née de ses voyages au long cours, et qui ca­rac­té­rise l’oeuvre ar­chi­tec­tu­rale de ce vé­ri­table bâ­tis­seur. La pro­prié­té de Pier­re­don, de style plus clas­sique, fut sa pre­mière ac­qui­si­tion. Il ache­ta le do­maine en 1863, et n’en­tre­prit qu’une ving­taine d’an­nées plus tard la trans­for­ma­tion de la vieille bas­tide qui s’y trou­vait en châ­teau. S’il ne se vi­site pas, l’un de ses oc­cu­pants, Mau­rice Des­ma­zures (ci-des­sous), nous en a ou­vert les portes. L’oc­ca­sion de vé­ri­fier que la grande de­meure – avec ses pla­fonds peints d’époque et les sou­ve­nirs à la mé­moire de Mi­chel Pa­cha qu’elle ren­ferme – n’est pas seule à avoir été dis­tin­guée par la Com­mis­sion Ré­gio­nale du Pa­tri­moine et des Sites. De nom­breux élé­ments qui l’en­tourent mé­ritent eux aus­si dé­sor­mais une at­ten­tion toute par­ti­cu­lière, comme : le spec­ta­cu­laire per­ron don­nant sur une su­perbe ter­rasse, l’oran­ge­rie, les façades du corps de ferme, les abords, les ter­rasses amé­na­gées pour la pro­me­nade avec leurs élé­ments de ro­caille... Voyez plu­tôt.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.