JOUR­NÉE, MO­NA­CO - TOULOUSE, À  H ) Le cham­pion ouvre le bal

Moins de trois mois après son sacre, Mo­na­co re­trouve Louis-II pour la pre­mière fois de­puis le titre de cham­pion de France et s’ap­prête à lan­cer of­fi­ciel­le­ment la sai­son 2017-2018

Var-Matin (Sainte-Maxime / Saint-Tropez) - - Sports - MATHIEU FAURE

Le re­tour des hé­ros. On s’était quit­té un soir de mai, un peu en­ivré, un peu fou, heu­reux de sou­le­ver un titre de cham­pion de France si mé­ri­té. Mais le football est un éter­nel re­com­men­ce­ment et ce que l’on a fê­té hier a moins de sens au­jourd’hui. Ce soir, Mo­na­co re­trouve le Louis-II pour la pre­mière fois de­puis son sacre. Mais tout a chan­gé. Cer­tains vi­sages fa­mi­liers sont par­tis (Ger­main, Di­rar, Ba­kayo­ko, Men­dy, Sil­va), d’autres sont ar­ri­vés avec l’en­vie et l’am­bi­tion de de­ve­nir les chou­chous de demain, comme Tie­le­mans, Meï­té, Kon­go­lo ou Dia­kha­by. Mo­na­co, cham­pion de France en titre, inau­gure la sai­son de Ligue 1 en avant­pre­mière comme le veut la tra­di­tion. L’es­couade de Leo­nar­do Jar­dim ac­cueille le Toulouse de Pas­cal Du­praz. Un TFC ca­bos­sé par un été com­pli­qué avec une seule vic­toire en cinq matches de pré­pa­ra­tion et une in­fir­me­rie rem­plie. Face à la plus jeune équipe d’Eu­rope, Mo­na­co est fa­vo­ri. Mais Jar­dim n’aime pas les éti­quettes, lui qui a rap­pe­lé qu’il n’avait ja­mais rem­por­té le moindre match inau­gu­ral à do­mi­cile de­puis qu’il a pris en main le club de la Prin­ci­pau­té (1).

Tou­jours am­bi­tieux

Il y a un dé­but à tout. Et puis ce nou­veau mil­lé­sime ne peut pas et ne doit pas être comme les autres. Per­sonne n’at­ten­dait Mo­na­co à un tel ni­veau l’an der­nier – 95 points doit-on en­core le rap­pe­ler... – et l’ex­tra­or­di­naire sai­son pas­sée ne doit pas être une norme. Mal­gré tout, le club de la Prin­ci­pau­té de­meure tou­jours am­bi­tieux même si la ba­lance de son mercato penche cô­té bé­né­fices. Si Mo­na­co a beau­coup et très bien ven­du, il a sur­tout bien ache­té aus­si. D’ailleurs, avant la conclu­sion de l’in­ter­mi­nable feuille­ton Ney­mar au PSG, l’ASM res­tait le club de Ligue 1 ayant le plus dé­pen­sé cet été (près de 60 mil­lions d’eu­ros). Signe d’une ins­ti­tu­tion qui sou­haite tou­jours bien fi­gu­rer à la fois en cham­pion­nat mais aus­si en Ligue des cham­pions, où le club reste sur une de­mi-fi­nale de haute vo­lée. Évi­dem­ment, une pre­mière jour­née de Ligue 1, avec toute l’in­cer­ti­tude qui l’en­toure, ne donne ja­mais vrai­ment le « la » mais une se­maine après la dé­con­ve­nue du Tro­phée des cham­pions face au PSG (1-2) et au coeur d’un mercato ex­trê­me­ment com­pli­qué, no­tam­ment au­tour de l’ave­nir de Ky­lian Mbap­pé (qui au­rait fait part à ses di­ri­geants de son en­vie de par­tir), un peu d’air frais ne fe­rait pas de mal. C’est aus­si ça, le lot des clubs qui amènent à un ni­veau in­ter­na­tio­nal des jeunes ta­lents. Il faut pou­voir les gar­der aus­si long­temps que pos­sible. Mais à Mo­na­co on a bien com­pris que l’es­sence même du pro­jet n’était pas d’al­ler contre la vo­lon­té des joueurs mais d’an­ti­ci­per. De ce cô­té-là, dif­fi­cile de ne pas sa­luer le tra­vail de la di­rec­tion. Ce qui ne change pas non plus à Mo­na­co l’été, c’est l’af­fluence du Louis-II. Quand les tou­ristes sont sur la Côte d’Azur, ils ont tou­jours la bonne idée de se rendre au stade. Ce soir, ils se­ront plus de 14 000 à sa­luer la pre­mière des Cham­pions de France. Avec une vic­toire en prime, la soi­rée se­rait par­faite. 1. Mo­na­co - Lo­rient 1-2 en 2014, Mo­na­co Guin­gamp 2-2 en 2016. En 2015, l’ASM avait rem­por­té son match d’ou­ver­ture contre Nice, 2-1, mais à l’ex­té­rieur. Mo­na­co : Su­ba­sic - Jorge, Jer­mer­son, Glik, Tou­ré - Fa­bin­ho, Tie­le­mans, Le­mar, Ro­ny Lo­pez - Mbap­pé, Fal­cao. Toulouse : La­font - Amian, Ya­go, Bo­di­ger, Mou­band­jé - Blin, Ca­hu­zac, Ma­chach Dur­maz - De­lort, Jean.

(Pho­to Jean-Fran­çois Ot­to­nel­lo)

Louis-II se­ra bien gar­ni pour ac­cueillir ses cham­pions en titre, une pre­mière de­puis le titre ac­quis en mai der­nier lors d’une vic­toire contre Saint-Etienne à do­mi­cile.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.