Trois re­crues à suivre

Var-Matin (Sainte-Maxime / Saint-Tropez) - - Sports - AN. D.

Du­rant les matches ami­caux, ce Spor­ting « new-look » a al­ter­né le bon et le moins bon, ce qui est nor­mal pour un ef­fec­tif lar­ge­ment re­mo­de­lé. Tou­te­fois, une équipe type se dé­gage pour le coach William Pru­nier, qui a de plus en plus de cer­ti­tudes. Ain­si, sans sur­prise, le la­té­ral gauche Sé­bas­tien At­lan a confir­mé les at­tentes pla­cées en lui. Tech­ni­que­ment fa­cile, ras­su­rant et tou­jours bien pla­cé, il fait dé­jà par­tie des cadres, des va­leurs sûres. Reste à peau­fi­ner son en­tente avec son mi­lieu ex­cen­tré que ce soit Ch­ris­tophe Go­mis ou Ryan Adim.

Adim et Pal­hares im­pres­sionnent

Ce der­nier part avec un cer­tain avan­tage car il a im­pres­sion­né. Le bon coup du mercato car ce mi­lieu of­fen­sif ca­pable d’évo­luer dans l’axe ou sur un cô­té a fait ap­pré­cier une fine tech­nique et sa ca­pa­ci­té d’ac­cé­lé­ra­tion. Sans doute le fu­tur dé­po­si­taire du jeu. Son cur­sus chez les jeunes est par­fait (Lille, Lens) avec en point d’orgue une fi­nale de Gam­bar­del­la il y a deux ans contre l’AS Mo­na­co de Mbap­pé (dé­faite 3-0). C’est dire si le ta­lent est là. « Je de­vais si­gner pro­fes­sion­nel à Lens, mais le club se voyait dé­jà en Ligue 1 et ne m’a rien pro­po­sé. C’est dom­mage car du coup les Sang et Or sont res­tés en Ligue 2. De mon cô­té, j’ai dé­jà une so­lide ex­pé­rience du CFA (47 matches) mais la poule du Sud-Est, c’est autre chose », re­con­naît Adim. En­fin, le troi­sième lar­ron qui donne vrai­ment sa­tis­fac­tion n’est autre que Jaime

Pal­hares. Lui, c’est sa di­men­sion ath­lé­tique qui saute aux yeux. Ca­pable de ré­pé­ter les ef­forts à haute in­ten­si­té, il a dy­na­mi­sé son cou­loir droit. Bu­teur de la tête face à Au­bagne (2-1) sur un ca­viar d’At­lan, l’an­cien joueur de Pois­sy est une bonne pioche : il per­cute et peut or­ga­ni­ser à l’in­té­rieur du jeu. À l’in­verse, Ma­ma­dou Kin­dy Bar­ry ne de­vrait pas être conser­vé, sur­tout que Mo­ha­med Ne­ha­ri (Le Pon­tet) est à l’es­sai. Ce der­nier a joué 57 ren­contres sur 60 pos­sibles ces deux der­nières an­nées. Signe de ré­gu­la­ri­té.

(Pho­tos An. D. et DR)

le trio At­lan-Pal­hares-Adim (de g. à d.) a mon­tré de belles choses lors de la phase de pré­pa­ra­tion des Tou­lon­nais.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.