« Mon pro­blème, c’est le be­soin d’être ai­mé »

Var-Matin (Sainte-Maxime / Saint-Tropez) - - Ren Contre -

Huit al­bums, dont un an­glais, « parce c’est la mu­sique an­glo­saxonne que j’écou­tais quand j’étais jeune », et des titres qu’on garde en tête. En bien­tôt 25 ans de car­rière, Gé­rald de Pal­mas a im­po­sé un style, une voix et sa griffe. Le der­nier opus est dans la li­gnée, qui évoque la vio­lence sourde que l’on a tous en nous (Il faut qu’on se batte), traite de l’ad­dic­tion à la clope (J’ai en­vie de toi), du dé­sir et de l’amour (T’es belle à en cre­ver)...Avec for­cé­ment du vé­cu, sauf pour le vé­lo (Ma p’tite reine), quand l’âme se met à nu.

« Un al­bum, c’est un peu un strip-tease. Quand on écrit des trucs au­then­tiques, on se met for­cé­ment un peu à poil de­vant les gens. » Que d’in­ti­mi­té dé­voi­lée, de­puis que le jeune Gé­rald a choi­si de faire de la mu­sique contre l’avis pa­ren­tal, en construi­sant son pre­mier «ins­tru­ment ». « C’était une contre­basse fa­bri­quée avec une caisse à ham­ster, ça son­nait pour­ri, mais j’étais content. » Rê­vait-il de gloire ? « Oui. Mais mon pro­blème au­jourd’hui, c’est plus mon be­soin d’être ai­mé. C’est très chiant, une vraie dé­pen­dance. Je veux être ai­mé aus­si bien du pu­blic que de la cais­sière de su­per­mar­ché. » Même s’il s’amé­liore, de Pal­mas en rêve en­core.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.