Vi­vien Leigh, sou­ve­nirs d’une ac­trice de lé­gende

Elle est l’une des plus grandes stars de son temps, éter­nel vi­sage de Scar­lett O’Ha­ra dans Au­tant en em­porte le vent. So­the­by’s s’ap­prête à dis­per­ser la col­lec­tion per­son­nelle de l’ac­trice hol­ly­woo­dienne.

Var-Matin (Sainte-Maxime / Saint-Tropez) - - Art Et Enchères -

Pour tous, elle de­meure l’In­ou­bliable Scar­lett O’Ha­ra. Vi­vien Leigh (1913-1967) a conquis les coeurs et les es­prits grâce à son im­per­ti­nence et sa fougue lé­gen­daire dans le film Au­tant en em­porte le vent (1939). Cin­quante ans après sa mort, So­the­by’s ré­vèle une fa­cette plus in­time de l’ac­trice dou­ble­ment os­ca­ri­sée en of­frant aux en­chères sa col­lec­tion pri­vée. Par­mi les pré­cieux biens que risquent de s’ar­ra­cher les col­lec­tion­neurs, un exem­plaire per­son­nel d’Au­tant en em­porte le vent, dé­di­ca­cé par Mar­ga­ret Mit­chell, l’au­teure du cé­lèbre ro­man, est es­ti­mé entre 5 000 et 7 000 livres ster­lings. Vi­vien Leigh gar­dait tou­jours ce livre au­près d’elle pen­dant le tour­nage du film. D’autres lots de­vraient pas­sion­ner les ci­né­philes. La per­ruque que l’ac­trice por­tait dans Un tram­way nom­mé dé­sir (1951) no­tam­ment, pour in­ter­pré­ter son rôle de Blanche Du­Bois aux cô­tés de Mar­lon Bran­do, ou bien le script ori­gi­nal d’Au­tant en em­porte le vent.

Plus in­time, une bague en or por­tant l’ins­crip­tion « Lau­rence Oli­vier Vi­vien Eter­nal­ly » té­moigne de l’amour entre Vi­vien Leigh et son ma­ri, le lé­gen­daire Lau­rence Oli­vier. Ma­riés de 1940 à 1960, les Oli­vier sym­bo­li­saient tout au long de leur union le must du gla­mour hol­ly­woo­dien. Loin des écrans, le couple vi­vait pour­tant une pas­sion tu­mul­tueuse, en­ta­chée par les crises de bi­po­la­ri­té de l’ac­trice. Conser­vée au sein de la fa­mille de Vi­vien Leigh, la col­lec­tion com­prend des ta­bleaux, des bi­joux, un porte-ci­ga­rette en ar­gent, des robes haute cou­ture, des livres, du mo­bi­lier, de la por­ce­laine et des ob­jets d’art. Une grande di­ver­si­té d’ob­jets, 250 en tout, pro­ve­nant des mai­sons que Vi­vien Leigh par­ta­geait avec son ma­ri Lau­rence Oli­vier. Ils té­moignent de tranches de vie de la star, al­lant des an­nées d’avant-guerre à l’âge d’or de Hol­ly­wood et jus­qu’à sa mort en 1967, à l’âge de 53 ans, em­por­tée par la tu­ber­cu­lose. Ils se­ront pré­sen­tés aux en­chères chez So­the­by’s à Londres le 26 sep­tembre, avec des es­ti­ma­tions al­lant de 100 à 100 000 livres (112 à 112 000 eu­ros).

(Vi­vien Leigh © The Ce­cil Bea­ton Stu­dio Ar­chive at So­the­by’s)

Vi­vien Leigh et Lau­rence Oli­vier de­vant leur ré­si­dence de Not­ley Ab­bey

Robe du soir ma­gen­ta et tulle tur­quoise par Vic­tor Stie­bel, por­tée par Vi­vien Leigh lors d’une séance pho­to pour le ma­ga­zine Vogue (édi­tion bri­tan­nique, ) - Es­ti­ma­tion  -  £ ( à  €)

Bague en or, avec l’ins­crip­tion « Lau­rence Oli­vier Vi­vien Eter­nal­ly » Es­ti­ma­tion  -  £ ( à  €)

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.