Risque in­cen­die sur les îles: un rap­pel à l’ordre

L’in­ter­dic­tion de fu­mer et de pé­né­trer dans les mas­sifs n’est pas tou­jours res­pec­tée. «To­lé­rance zé­ro pour les contre­ve­nants », pré­vient la pré­si­dente du parc na­tio­nal, qui in­siste sur le dan­ger

Var-Matin (Sainte-Maxime / Saint-Tropez) - - Hyères - C. MARTINAT cmar­ti­nat@var­ma­tin.com

Con­fron­tée à la sé­che­resse, Por­que­rolles manque d’eau po­table. Mais un autre risque, l’in­cen­die, in­quiète les au­to­ri­tés comme les îliens. À Por­que­rolles, mais aus­si à Port-Cros et au Le­vant. «Le risque est maxi­mal en ce mo­ment », rap­pelle la pré­si­dente du parc na­tio­nal Isa­belle Mon­fort. Le contexte lo­cal – iso­le­ment, épui­se­ment de la res­source en eau, fré­quen­ta­tion maxi­male… – am­pli­fie le sou­ci pour la sé­cu­ri­té des ré­si­dents, des vi­si­teurs et de l’ex­cep­tion­nel pa­tri­moine na­tu­rel.

Des in­frac­tions nom­breuses

Et pour­tant, mal­gré les me­sures de sé­cu­ri­té in­ter­di­sant no­tam­ment de pé­né­trer dans les mas­sifs ou de fu­mer sur l’en­semble de l’île, mal­gré l’in­for­ma­tion «mar­te­lée » et mal­gré les pa­trouilles ren­for­cées, cer­tains conti­nuent d’al­ler se pro­me­ner dans les mas­sifs, en s’ac­cor­dant de temps à autre une pe­tite pause ci­ga­rette… « Les équipes de la ville, des pom­piers et du Parc ont beau in­ten­si­fier la sur­veillance, la ré­pres­sion des in­frac­tions a beau être im­pla­cable, les agents des îles conti­nuent de consta­ter en per­ma­nence des com­por­te­ments ir­res­pon­sables et dan­ge­reux. Ces at­ti­tudes in­cor­ri­gibles nous at­terrent et nous ré­voltent mais sur­tout nous au­to­risent à af­fir­mer que le pire est loin d’être ex­clu!» s’em­porte Isa­belle Mon­fort.

Un ap­pel au ci­visme

« La responsabilité de tous est en­ga­gée » pour­suit-elle. Les pou­voirs pu­blics dé­ploient une éner­gie sans faille en ma­tière d’alerte, de pré­ven­tion, de pro­tec­tion et de se­cours vis-à-vis des in­cen­dies. Mais rap­pe­lons que sans l’im­pli­ca­tion et la res­pon­sa­bi­li­sa­tion de cha­cun, sans l’ar­rêt des com­por­te­ments dan­ge­reux de cer­tains qui mettent en pé­ril la sé­cu­ri­té de tous, sans le to­tal res­pect de la ré­gle­men­ta­tion mise en place pour pré­ser­ver l’homme et la na­ture de ce fléau, l’ef­fi­ca­ci­té de l’ac­tion pu­blique res­te­ra mal­heu­reu­se­ment tou­jours li­mi­tée… » Et de conclure en rap­pe­lant qu’en la ma­tière, « c’est to­lé­rance zé­ro ». Des cen­taines de pro­cès-ver­baux sont dres­sées chaque an­née, avec un très net pic en juillet et août, pour non-res­pect de l’in­ter­dic­tion de fu­mer (135 eu­ros) ou de la fer­me­ture des mas­sifs, les deux in­frac­tions se cu­mu­lant. À bon en­ten­deur…

(Pho­to doc. G. A.)

Un vaste exer­cice de si­mu­la­tion d’in­cen­die avait été or­ga­ni­sé par le SDIS en juin  à Por­que­rolles. Des ren­forts avaient été ache­mi­nés sur l’île.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.