Un nu­me­rus clau­sus pour en­ca­drer la nage avec les dau­phins ?

Le Col­lec­tif des opé­ra­teurs ma­rins pro­fes­sion­nels azu­réens se dit fa­vo­rable à un quo­ta de na­vires au­to­ri­sés à or­ga­ni­ser des sor­ties en mer avec pos­si­bi­li­té de na­ger avec les dau­phins

Var-Matin (Sainte-Maxime / Saint-Tropez) - - Var - V. G.

Doit-on fixer un nu­me­rus clau­sus pour li­mi­ter le nombre de na­vires au­to­ri­sés à or­ga­ni­ser des sor­ties en mer où les clients peuvent na­ger avec les dau­phins sau­vages et autres es­pèces ma­rines ? C’est la pro­po­si­tion du Col­lec­tif des opé­ra­teurs ma­rins pro­fes­sion­nels azu­réens (COMPA France), qui se dit « fa­vo­rable à un quo­ta maxi­mal d’opé­ra­teurs pro­fes­sion­nels de six uni­tés com­mer­ciales dans un axe lit­to­ral Mar­seille - Mo­na­co ».

Les opé­ra­teurs prêts à dis­cu­ter

Elle fait suite à une pé­ti­tion lan­cée par plu­sieurs as­so­cia­tions, dont France Na­ture En­vi­ron­ne­ment, pour de­man­der l’in­ter­dic­tion de cette ac­ti­vi­té com­mer­ciale qui ren­contre un suc­cès gran­dis­sant sur les côtes va­roises et azu­réennes (notre édi­tion du 9 juillet). Elle a été si­gnée à ce jour par un peu moins de 7 000 per­sonnes. Les opé­ra­teurs tou­ris­tiques pro­po­sant ces sor­ties sont ac­cu­sés, par les dé­fen­seurs de la cause ani­male, de per­tur­ber la vie des es­pèces pré­sentes et d’ex­po­ser leurs clients à des risques au contact d’ani­maux sau­vages. La ré­ac­tion des prin­ci­paux mis en cause ne s’est donc pas fait at­tendre. Se­lon le pré­sident de COMPA France, Thier­ry Pour­rère « les al­lé­ga­tions des pé­ti­tions n’ont au­cune lé­gi­ti­mi­té scien­ti­fique ou pro­fes­sion­nelle et ré­sultent d’une sub­jec­ti­vi­té idéo­lo­gique ». À pro­pos de sa pro­po­si­tion, il sou­ligne que «ce quo­ta n’est pas at­teint avec quatre uni­tés com­mer­ciales pro­fes­sion­nelles, trois ré­gu­lières et une oc­ca­sion­nelle, qui ré­pondent aux cri­tères stricts de la ré­gle­men­ta­tion com­mer­ciale des pro­fes­sion­nels de la mer ». Les opé­ra­teurs sont donc prêts à dis­cu­ter… avec les pou­voirs pu­blics. Ain­si, le col­lec­tif en­tend pré­sen­ter cet au­tomne à son au­to­ri­té de tu­telle et au mi­nis­tère concer­né « un rap­pro­che­ment ins­ti­tu­tion­nel pour lé­gi­ti­mer nos ac­ti­vi­tés dans la mise en place de ce nu­me­rus clau­sus (...) pour l’équi­libre et le res­pect des hommes et des ani­maux dans le seul par­tage d’une ac­ti­vi­té éco­tou­ris­tique éthique, res­pon­sable du­rable. »

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.