Jef­frey, un homme tran­quille

Var-Matin (Sainte-Maxime / Saint-Tropez) - - L’info Du Jour -

Sa­bri­na, belle-soeur de Jef­frey Oc­ca­so, vic­time col­la­té­rale de ce crime pas­sion­nel, a ac­cep­té de dé­crire en quelques mots qui était Jef­frey, un homme tran­quille, « quel­qu’un de très simple, un per­son­nage d’ici, at­ta­ché à la terre : c’était un amou­reux des col­lines : du cô­té de Col­lo­brières dans sa ca­bane de trap­peur, il ai­mait en­tre­te­nir la fo­rêt, cou­per du bois. Il avait les deux cô­tés : la terre et la mer avec son pe­tit voi­lier et sa pas­sion pour le surf qu’il pra­ti­quait en Aus­tra­lie [pays d’ori­gine de sa ma­man] ou sur la Côte At­lan­tique ». Tou­jours proche des siens : « pen­dant  ans, il a tra­vaillé avec son grand frère, Lio­nel, avant de mon­ter sa pe­tite so­cié­té, éga­le­ment dans la ma­çon­ne­rie. Il pro­fi­tait sim­ple­ment de sa vie, de sa fille Ama­rys ( ans). Ré­cem­ment, beau­coup l’avait croi­sé dé­but juillet, au fes­ti­val ‘‘Ra­ma­tuelle monte le son’’ où il of­fi­ciait en bé­né­vole. Avec Pas­cal Bien­ve­nu, l’autre vic­time, c’était toute une vie de ca­ma­ra­de­rie : « ce sont vrai­ment des amis d’en­fance. Jef­frey était tou­jours avec Pas­cal ». Et vice ver­sa. « Pour le meilleur et au­jourd’hui, le pire. » N. Sa.

(Pho­to DR)

Le sou­rire lu­mi­neux de Jef­frey Oc­ca­so.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.