Ve­ne­zue­la : Ma­du­ro dé­nonce une at­taque de “mer­ce­naires”

Var-Matin (Sainte-Maxime / Saint-Tropez) - - Monde -

Le pré­sident vé­né­zué­lien Ni­co­las Ma­du­ro a af­fir­mé que l’ar­mée avait re­pous­sé une « at­taque ter­ro­riste » contre une base mi­li­taire, me­née par des «mer­ce­naires» dont cer­tains res­taient re­cher­chés hier. Cette at­taque, qui a fait deux morts par­mi les as­saillants, ren­force les craintes de vio­lences ac­crues au Ve­ne­zue­la. Le pays est en proie à une pro­fonde crise po­li­tique et éco­no­mique alors que ses re­la­tions avec la com­mu­nau­té in­ter­na­tio­nale, no­tam­ment les Etats-Unis, sont de plus en plus ten­dues. Les forces de sé­cu­ri­té re­cherchent tou­jours « une par­tie du groupe qui a réus­si à s’em­pa­rer de quelques armes », a in­di­qué le mi­nistre de la Dé­fense Vla­di­mir Pa­dri­no. Se­lon lui, les pri­son­niers ont avoué avoir été re­cru­tés « par des mi­li­tants de l’ex­trême droite vé­né­zué­lienne en con­tact avec des gou­ver­ne­ments étran­gers ». Le chef des forces ar­mées, le gé­né­ral Je­sus Sua­rez Chou­rio, a af­fir­mé que l’opé­ra­tion était « fi­nan­cée par la droite et ses col­la­bo­ra­teurs, fi­nan­cée par l’em­pire nor­da­mé­ri­cain » [les Etats-Unis, ndlr]. Le pré­sident du Par­le­ment vé­né­zué­lien, Ju­lio Borges, porte-voix de l’op­po­si­tion, a de­man­dé la «vé­ri­té» sur cet in­ci­dent et re­fu­sé toute « chasse aux sor­cières ».

L’Eu­rope in­quiète

L’Union eu­ro­péenne s’est alar­mée à nou­veau de la si­tua­tion hier dans un com­mu­ni­qué : « Il n’y a pas d’al­ter­na­tive au res­pect des ins­ti­tu­tions lé­gi­times, à la sé­pa­ra­tion des pou­voirs et au res­pect des droits des ci­toyens à ex­pri­mer li­bre­ment leur opi­nion po­li­tique ».

Réunion au Pé­rou au­jourd’hui

Car le cha­visme – du nom d’Hu­go Cha­vez, pré­sident de 1999 jus­qu’à sa mort en 2013 –, dont l’hé­gé­mo­nie avait été mise à mal par la large vic­toire de l’op­po­si­tion de centre droit aux élec­tions lé­gis­la­tives fin 2015, a re­pris dé­sor­mais la main sur l’en­semble des ins­ti­tu­tions. Le Ve­ne­zue­la semble chaque jour plus iso­lé sur la scène in­ter­na­tio­nale : les Etats-Unis ont ac­cu­sé Ni­co­las Ma­du­ro d’avoir fait « un autre pas vers la dic­ta­ture », tan­dis que le Mer­co­sur, le mar­ché com­mun d’Amé­rique du Sud, a sus­pen­du sa­me­di le Ve­ne­zue­la « pour rup­ture de l’ordre dé­mo­cra­tique ». Le Pé­rou a convo­qué pour au­jourd’hui une réunion des mi­nistres des Af­faires étran­gères de qua­torze pays la­ti­no-amé­ri­cains afin de dis­cu­ter de la crise.

(Pho­to EPA)

Avec son As­sem­blée consti­tuante, le pré­sident vé­né­zué­lien Ni­co­las Ma­du­ro, Ni­co­las Ma­du­ro veut « ap­por­ter la paix » et « la dé­mo­cra­tie di­recte ».

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.