Mi­grants : le coup de gueule de Vincent Mo­risse

Fu­rieux de n’avoir pas été suf­fi­sam­ment in­for­mé par l’Etat de l’opé­ra­tion d’ins­tal­la­tion de mi­grants dans la com­mune, le maire a en­voyé au pré­fet un cour­rier de pro­tes­ta­tion

Var-Matin (Sainte-Maxime / Saint-Tropez) - - Golfe De Saint-tropez -

Pas content, mais pas content du tout, le maire Vincent Mo­risse, d’avoir ap­pris dans Var-ma­tin tous les ren­sei­gne­ments qu’il de­man­dait sans suc­cès de­puis des jours à la Pré­fec­ture, concer­nant l’ins­tal­la­tion de mi­grants dans sa com­mune sur dé­ci­sion de l’Etat. Au point que le pre­mier ma­gis­trat a dé­ci­dé hier d’écrire di­rec­te­ment au Pré­fet pour lui ex­pri­mer son cour­roux. Voi­ci l’es­sen­tiel de sa lettre : « Mon­sieur le Pré­fet, je dé­couvre avec éton­ne­ment l’ar­ticle pu­blié par Var Ma­tin le 4 août der­nier et qui re­trace pu­bli­que­ment les pro­pos rap­por­tés par Mme la Sou-Pré­fete char­gée du dos­sier des mi­grants dans le Var par­lant d’une « to­tale trans­pa­rence avec les élus lo­caux ». Je m’ins­cris en faux et prends donc la plume pour vous rap­pe­ler l’his­to­rique de la si­tua­tion que vous m’im­po­sez. Il y a quelques se­maines, j’ai re­çu un court ap­pel té­lé­pho­nique de Mon­sieur Phi­lippe Por­tal, sous-pré­fet de l’ar­ron­dis­se­ment, m’in­for­mant de fa­çon la­pi­daire de l’ar­ri­vée d’un groupe de mi­grants fixé au maxi­mum entre huit et dix hommes sur le foyer API Les Pla­tanes. Je lui ai fait part im­mé­dia­te­ment de mon éton­ne­ment et de mon désa­cord. J’ai donc de mon cô­té cher­ché à en sa­voir plus, car pour ma part le foyer était sa­tu­ré. Je ne me dou­tais pas que les ser­vices de l’État avaient à ce mo­ment-là dé­jà dé­ci­dé d’une ar­ri­vée plus mas­sive de mi­grants sur notre ter­ri­toire pro­fi­tant de 30 places dis­po­nibles au foyer, in­oc­cu­pées en pré­vi­sion de tra­vaux de ré­ha­bi­li­ta­tion à ve­nir.

Re­fus de la ville

Ces chiffres et ces in­for­ma­tions ne m’ont été com­mu­ni­qués que par le di­rec­teur des foyers API du Var, M. Rech, il y a quelques jours. J’ai donc ce jour-là rap­pe­lé le sous-pré­fet pour lui demander quelques ex­pli­ca­tions sur la mé­thode, m’in­di­gnant au pas­sage sur le manque fla­grant d’in­for­ma­tions, et lui ex­pri­mant le re­fus de la ville de Sainte-Maxime d’ac­cueillir da­van­tage de mi­grants, de sur­croît en pleine sai­son touristique. Je vous rap­pelle que l’État, via sa fi­liale DCI, nous im­pose dé­jà d’ac­cueillir tout au long de l’an­née des Saou­diens à Sainte-Maxime (NDLR : des mi­li­taires saou­diens en for­ma­tion en France et lo­gés par l’Etat dans des vil­las à Sain­teMaxime). C’est dé­jà un énorme ef­fort à sup­por­ter pour notre po­pu­la­tion.

Re­fus des Maxi­mois

Vous l’avez com­pris, je dé­nonce le pro­cé­dé car il n’y a eu au­cune trans­pa­rence. Je n’ai re­çu au­cun mail, au­cun cour­rier sur le su­jet m’in­for­mant des pro­jets de vos ser­vices. Par contre les ré­seaux so­ciaux avaient dé­jà les in­for­ma­tions. Heu­reu­se­ment que j’ai re­çu de­puis l’ap­pel du sous-pré­fet qu a pris un soin tout par­ti­cu­lier à me don­ner la pre­mière in­for­ma­tion, compte-te­nu de nos bonnes re­la­tions. Sans ce­la, vous au­riez lais­sé cette opé­ra­tion se dé­rou­ler comme si de rien n’était. Je désap­prouve par consé­quent le pro­cé­dé et les mé­thodes. Sans concer­ta­tion, je ne peux que m’op­po­ser à l’ar­ri­vée de mi­grants sur notre ville. Je pense per­son­nel­le­ment qu’il s’agit bien là de for­cer les com­munes varoises à hé­ber­ger des étran­gers en si­tua­tion ir­ré­gu­lière qui ne ré­pondent pas vrai­ment aux cri­tères de l’asile, et par consé­quent doivent être ex­pul­sés ! En la ma­tière, l’Afghanistan ce n’est pas la Sy­rie. Mon­sieur le Pré­fet, je vous écris di­rec­te­ment dans l’es­poir de faire chan­ger le cours des choses. Vous com­pren­drez ai­sé­ment mon in­di­gna­tion et le re­fus des Maxi­mois d’ac­cep­ter les choses en l’état, sans dia­logue ni in­for­ma­tions sup­plé­men­taires...»

(Pho­to ar­chives JM. Re­bour)

Vincent Mo­risse : « Je dé­non­cé le pro­cé­dé car il n’y a eu au­cune trans­pa­rence ».

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.