Tour Eif­fel: l’as­saillant ren­voyé en hô­pi­tal psy­chia­trique

Var-Matin (Sainte-Maxime / Saint-Tropez) - - France -

La garde à vue de l’homme ar­rê­té sa­me­di à la tour Eif­fel après avoir bran­di un cou­teau en criant « Al­lah Ak­bar » a été le­vée lun­di soir, a in­di­qué le par­quet, l’ex­pert psy­chiatre ayant « conclu à l’abo­li­tion du dis­cer­ne­ment» . Il a été aus­si­tôt ré­ad­mis en hos­pi­ta­li­sa­tion d’of­fice par l’éta­blis­se­ment de Beau­mont­sur-Oise (Val-d’Oise) où il se trou­vait dé­jà de­puis plu­sieurs mois. Cette me­sure ad­mi­nis­tra­tive avait été re­nou­ve­lée le 27 juillet pour six mois et c’est à la fa­veur d’une per­mis­sion de sor­tie dans sa fa­mille que le jeune homme, souf­frant de troubles psy­chia­triques de­puis 2013, s’est ren­du à la tour Eif­fel sa­me­di soir. Le par­quet de Pa­ris a pa­ral­lè­le­ment ou­vert hier une in­for­ma­tion ju­di­ciaire, confiée à un juge d’ins­truc­tion an­ti­ter­ro­riste, no­tam­ment pour « ten­ta­tives d’as­sas­si­nats sur per­sonne dé­po­si­taire de l’au­to­ri­té pu­blique en lien avec une en­tre­prise ter­ro­riste » et « as­so­cia­tion de mal­fai­teurs ter­ro­ristes cri­mi­nelle ».

« Dos­sier bien connu »

L’en­quête per­met­tra no­tam­ment «qu’une nou­velle ex­per­tise soit or­don­née, pour confir­mer ou in­fir­mer les pre­mières conclu­sions de l’ex­pert », selon le par­quet. Les der­nières au­di­tions du jeune homme ont confir­mé de « gros pro­blèmes psy­chia­triques », a ju­gé une source proche de l’en­quête, alors qu’une source pré­fec­to­rale par­lait de «dos­sier bien connu » et «sui­vi avec at­ten­tion », du fait du «pro­fil in­quié­tant, avec des pro­blèmes psy­chia­triques très lourds » du jeune homme. « C’était quel­qu’un qui sem­blait ca­na­li­sé quand il pre­nait ses trai­te­ments» ,et­qui « souf­frait de plu­sieurs pa­tho­lo­gies» men­tales.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.