Son grand pro­jet: un film sur la ban­lieue!

Var-Matin (Sainte-Maxime / Saint-Tropez) - - Rencontre -

« Je n’ai ja­mais été dans les cli­chés du rap­peur de ban­lieue, confie Fé­fé. Certes, j’ai gran­di dans une ci­té (Noi­sy-leSec), mais je n’ai ja­mais réus­si à créer un per­son­nage, et je ne vou­lais pas faire plus dur que je ne suis dans la vie. J’étais juste un être hu­main ». Mais aus­si un mec bien, que l’on sur­nom­mait « le saint ». Bon élève à l’école (di­plô­mé du Bac S), tout en étant cool avec ses potes, et mu­si­cien. Bien­tôt ci­néaste ? « C’est mon grand pro­jet. De­puis vingt ans, j’ai en­vie de faire

un film sur la ci­té, qui soit ni trop cli­ché, ni trop do­cu­men­ti­riste, ni co­mique avec les deux pieds de­dans ! Il manque une palette que je n’ai pas en­core vue sur grand écran. Je ne sais pas si je vais le réa­li­ser ou écrire le scénario et me col­ler au dos du réa­li­sa­teur, mais je veux res­ter à la tête de ce pro­jet ». Il y a un film qui a sus­ci­té cette en­vie, pro­vo­qué ce dé­clic en Fé­fé, mais ce der­nier ne veut pas dire le­quel. La haine ? « Non, mais j’ai ado­ré La haine, en par­ti­cu­lier pour une scène : les mecs sont as­sis sur des plots en ci­ment, et il ne se passe rien. C’est ça, ma ci­té ! »

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.