Camille Lel­louche s’ar­rête à Nice

Var-Matin (Sainte-Maxime / Saint-Tropez) - - Aujourd'hui -

Après le cinéma et la chan­son, au tour de la co­mé­die ! Vé­ri­table touche-à-tout, Camille Lel­louche pré­sente son spec­tacle dans toute la France jus­qu’en 2018. Mal­gré sa sil­houette fluette et ses grands yeux bruns, la jeune femme est loin d’être in­of­fen­sive. C’est un one-wo­man-show nou­velle gé­né­ra­tion où l’hu­mo­riste mêle in­ter­pré­ta­tions de per­son­nages et per­for­mances mu­si­cales. Mais il est pos­sible que son vi­sage ou sa voix vous soit dé­jà fa­mi­lier. Avant de mon­ter sur les planches, Camille Lel­louche par­ti­cipe à la qua­trième sai­son de l’émis­sion de chant à l’aveugle, The Voice. Ses pres­ta­tions ne passent pas in­aper­çues au­près du ju­ry ou des spec­ta­teurs et elle in­tègre l’équipe du chan­teur Mi­ka. Cette ex­pé­rience dans le monde du spec­tacle n’est tou­te­fois pas sa pre­mière. En 2013, l’ar­tiste donne dé­jà la ré­plique à Léa Sey­doux et Tahar Rahim dans le drame de Re­bec­ca Zlo­tows­ki Grand Cen­tral. Dans le film, l’acr­tice pousse la chan­son­nette et peut ain­si s’ex­pri­mer à tra­vers son autre pas­sion, la chan­son. Camille Lel­louche, c’est enfin une chaîne Youtube hu­mo­ris­tique do­tée de 35 500 abon­nés qui re­gardent fi­dè­le­ment ses 252 vi­déos. Elle se met en scène au­tour de su­jets du quo­ti­dien, sans ar­ti­fices, où toutes les jeunes filles se re­con­naissent. C’est sûr, du ta­lent, Camille Lel­louche en as­su­ré­ment.

Camille Lel­louche, one-wo­man-show.  heures. Théâtre de Ver­dure. Jar­din Al­bert-Ier. Pro­me­nade des anglais. Ta­rif : , Rens. ....

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.