Clap de fin en beau­té au fes­ti­val des Gri­mal­dines

Var-Matin (Sainte-Maxime / Saint-Tropez) - - Golfe De Saint-tropez - N. SA.

Le ri­deau s’est re­fer­mé sur cette nou­velle édi­tion es­ti­vale des Gri­mal­dines. C’était la 15e et ce fut en­core de très belles soi­rées dans les ve­nelles du vil­lage avant de dé­cou­vrir les concerts au châ­teau. Un fes­ti­val qui a réus­si à créer deux am­biances en un seul soir. L’at­mo­sphère dé­am­bu­la­toire comme ce mar­di soir où les spec­ta­teurs se ba­ladent de ruelles en ruelles à la dé­cou­verte de spec­tacles avec des géants im­pres­sion­nant les plus jeunes es­prits, tan­dis que les jon­gleurs de feux ont at­ti­ré tous les re­gards. Au­pa­ra­vant, avant la nuit, les ate­liers d’adresse et ré­créa­tifs ont été pris d’as­saut par les en­fants. À par­tir de 22 h, les mé­lo­manes ont pris le che­min du châ­teau où les at­ten­dait Ben L’Oncle Soul pour cette ul­time date. Ar­ri­vé pieds nus, mais la tête pleine de ses sou­ve­nirs d’en­fance, Phi­lippe Cau­bère a réus­si sa troi­sième in­cur­sion théâ­trale ra­ma­tuel­loise. La pre­mière re­monte à  avec La Danse du Diable, le dé­but d’une en­tre­prise théâ­trale au­to­bio­gra­phique qui se pour­sui­vait mar­di soir sur scène avec Le Bac . Ou comment son double - Fer­di­nand - qui se rêve en Mau­riac doit faire face à une mère ba­varde comme une pie et ne cesse de vi­tu­pé­rer contre les ar­tistes ! Deux heures gé­né­reuses et bon­dis­santes avec un Cau­bère qui fi­ni­ra, dos de son cos­tume trans­per­cé de sueur, en agi­tant la gi­gan­tesque ori­flamme rouge sym­bole des bar­ri­cades. Et de la ré­vo­lu­tion in­té­rieure qui agi­tait ce­lui pour qui  fut une ré­vé­la­tion. L.A.

Re­gards tour­nés vers les cercles de feux. Ben L’Oncle Soul a clô­tu­ré la sai­son des Gri­mal­dines.

(Pho­tos So­phie Louvet)

Au coeur du vil­lage, les troupes dé­am­bu­la­toires su­prennent les spec­ta­teurs à chaque coin de rue.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.