Des mil­liers d’ar­ticles contre­faits sai­sis au La­van­dou

Var-Matin (Sainte-Maxime / Saint-Tropez) - - Var - FLO­RIAN DALMASSO

Lun­di après-mi­di, dans une bou­tique du La­van­dou, plus de deux mille jeans, tshirts, polos ou en­core sacs, ven­dus comme des ar­ticles de grandes marques, ont été sai­sis par les gen­darmes de la bri­gade de Bormes-les-Mi­mo­sas, ap­par­te­nant à la com­pa­gnie d’Hyères. Si au to­tal 2000 ar­ticles étaient pré­sents dans la bou­tique, pour l’heure, seuls 900 ont d’ores et dé­jà été for­mel­le­ment iden­ti­fiés comme des ar­ticles contre­faits. Les 1 100 autres sont en cours de vé­ri­fi­ca­tion. La ven­deuse de la bou­tique, dans un pre­mier temps pla­cée en garde à vue, a très vite été re­mise en li­ber­té.

Mul­ti­ré­ci­di­viste

Le pro­prié­taire du ma­ga­sin de prêt-à-por­ter, quant à lui, est res­té jus­qu’à mar­di ma­tin en garde à vue, avant d’être re­mis en li­ber­té. Il se­ra convo­qué de­vant le tri­bu­nal correctionnel très pro­chai­ne­ment. Âgé de 44 ans et ori­gi­naire des Alpes-Ma­ri­times, l’homme n’en est pas à son coup d’es­sai. Mul­ti­ré­ci­di­viste, il a dé­jà été, tou­jours se­lon les gen­darmes, in­ter­pel­lé pour des af­faires de contre­fa­çons dans trois de ses pré­cé­dentes bou­tiques. Deux dans les Alpes-Ma­ri­times, une dans le Var. Par­mi les vingt marques de luxe pré­sentes dans le ma­ga­sin, deux d’entre elles ont dé­jà dé­ci­dé de sai­sir la jus­tice en por­tant plainte. Les autres se ré­servent le droit de le faire. Le pro­prié­taire, qui cou­lait jus­qu’ici des jours heu­reux, au­rait fait l’ob­jet d’une dé­non­cia­tion de la part de l’un de ses clients, mé­con­tent de la trom­pe­rie. Le pré­ju­dice est es­ti­mé, par les gen­darmes, aux alen­tours de 100 000 eu­ros.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.