Les lots concer­nés iden­ti­fiés dans le Mor­bi­han

Var-Matin (Sainte-Maxime / Saint-Tropez) - - France/monde -

Les lots de pro­duits, bruts ou trans­for­més par une so­cié­té du Mor­bi­han et conte­nant des oeufs conta­mi­nés « à faible dose » par le fi­pro­nil, « ont été iden­ti­fiés », a an­non­cé, hier soir, la pré­fec­ture du Mor­bi­han. « Les lots concer­nés ont été iden­ti­fiés, qu’ils soient bruts ou trans­for­més », peut-on lire dans le com­mu­ni­qué pré­fec­to­ral. « La par­tie des lots non en­core trans­for­més et trans­for­més mais non com­mer­cia­li­sés a été consi­gnée » par la Di­rec­tion dé­par­te­men­tale de la pro­tec­tion des po­pu­la­tions (DDPP). « En­fin, s’agis­sant des lots trans­for­més qui ont été com­mer­cia­li­sés, les pre­mières ana­lyses, qui de­vront être confir­mées, in­diquent des seuils très faibles, n’en­traî­nant pas de toxi­ci­té pour la san­té au stade du pro­duit fi­ni », pour­suit le com­mu­ni­qué. La pré­fec­ture ne donne pas le nom de l’en­tre­prise concer­née mais pré­cise qu’elle utilise «cet in­gré­dient pour li­vrer les in­dus­tries agro-alimentaires de fa­bri­ca­tion de bis­cuits, pâ­tis­se­ries » et qu’elle « a in­for­mé spon­ta­né­ment » le  août la DDPP avoir ré­çu une « li­vrai­son d’un éle­veur belge dont la pro­duc­tion s’est ré­vé­lée être conta­mi­née, à faible dose, par du fi­pro­nil ». La li­vrai­son por­tait sur en­vi­ron   oeufs. Le mi­nis­tère de l’Agri­cul­ture a an­non­cé mer­cre­di une en­quête na­tio­nale chez « l’en­semble des fa­bri­cants d’ovo­pro­duits » (pro­duits trans­for­més à base d’oeufs) agréés en France, qui sont au nombre de  en­vi­ron.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.