Ba­lade gour­mande et… ve­gan dans le vieil An­tibes

Var-Matin (Sainte-Maxime / Saint-Tropez) - - I'été - VIR­GI­NIE ZILIANI an­tibes@ni­ce­ma­tin.fr

Ar­té­mis, la déesse de la chasse, s’est-elle sou­dai­ne­ment conver­tie au vé­ga­nisme ? C’est le pa­ri fou de Bri­gitte Car­pen­tier, gé­rante et cui­si­nière de Arts Thés Miss, res­tau­rant et sa­lon de thé. «Il y a huit ans, c’était un res­tau­rant ba­sique. Bio tout le temps, non cer­ti­fié. Et de­puis trois, quatre ans il est de­ve­nu vé­gé­ta­rien », confie-t-elle. À l’ori­gine du nom, une trou­vaille. Dans les lo­caux, Bri­gitte Car­pen­tier dé­couvre une sta­tue en pierre vê­tue d’une toge, une am­phore à la main. Am­pu­tée de sa tête, la sta­tue lui rap­pelle la cé­lèbre déesse grecque… qui trône dé­sor­mais dans une niche, aux abords de la porte d’en­trée. Sous l’égide de la déesse se suc­cèdent les plats sans glu­ten, sans lac­tose, vé­gé­ta­riens et ve­gan. Et la carte tient en une ar­doise. «Je fais mon mar­ché chaque ma­tin, ce qui me per­met d’éla­bo­rer la carte. La veille, je n’ai au­cune idée de ce que je vais faire. » Avis à ceux qui aiment être sur­pris. Au choix, une as­siette vé­gé­ta­rienne, et une «raw food», [nour­ri­ture crue], com­po­sées de six ali­ments dif­fé­rents. Ou d’autres choix d’as­siettes seules. Ap­pé­tis­santes, à l’image de son bur­ger à l’avo­cat, com­po­sée de « bet­te­rave pour la cou­leur de la viande», s’amuse-t-elle. Pour les for­mules as­siette, ca­fé, des­sert, comp­tez 18 à 20 eu­ros se­lon le plat choi­si. Et jus­qu’à 24 eu­ros en soi­rée. Arts Thés Miss, 19, rue des Re­vennes, An­tibes. Ou­vert tous les jours sauf di­manche et lun­di. For­mule 18 à 20 le mi­di et le ven­dre­di soir. Rens. et ré­sa. 06.63.42.85.24. Pour des ren­sei­gne­ments com­plé­men­taires, consul­ter le site : http://http://arts­thes­miss.com/

(Pho­to De­nis Fuentes)

Bri­gitte Car­pen­tier (à droite) ar­mée de son as­siette vé­gé­ta­rienne.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.