Un Fes­ti­val très po­li­ti­que­ment cor­rect

Var-Matin (Sainte-Maxime / Saint-Tropez) - - Golfe De Saint-tropez - S.A.

On peut, comme Alexandre et Ma­do, être to­ta­le­ment op­po­sés en po­li­tique, mais parce qu’on est in­tel­li­gent, on peut ne pas être obli­gé de se faire la guerre, et rai­son­ner avec bon sens pour dé­fendre ses idées. Lui est Front Na­tio­nal. Sa can­di­date se­ra au se­cond tour des pré­si­den­tielles. Elle est de gauche. Son can­di­dat n’y se­ra pas. Mais ils ont eu le coup de foudre et ils s’aiment. A l’in­verse, on peut aus­si se re­trou­ver dans la même si­tua­tion, mais parce qu’on est bor­né, ob­tus et ex­tré­miste, lais­ser les sen­ti­ments pas­ser après la po­li­tique. C’est le cas du co­pain d’Alexandre, un fa­cho pur et dur, qui ren­contre la co­pine de Ma­do, mar­xiste dans l’âme. Sur fonds de dé­bats po­li­tiques dignes des plus belles émis­sions TV sur le su­jet, Sa­lo­mé Le­louch, la fille de Claude Le­louch et Eve­lyne Bouix, signe ici, avec « Po­li­ti­que­ment cor­rect », une ré­flexion sur la fa­çon d’abor­der la po­li­tique se­lon son de­gré d’in­tel­li­gence ou, a contra­rio, de bê­tise. Le pu­blic du theâtre de Ra­ma­tuelle au­ra ap­pré­cié cette pro­duc­tion re­mar­qua­ble­ment jouée, entre autre, par Sa­man­tha Mar­ko­wic et Ar­naud Pfeif­fer, les amou­reux, mais aus­si par Lu­di­vine de Chas­te­net et Ber­trand Combe, les jus­qu’au­bou­tistes, sans ou­blier l’hi­la­rant gar­çon de ca­fé, Thi­bault de Mon­ta­lem­bert. Le fes­ti­val s’achè­ve­ra ce soir avec le concert de Vé­ro­nique San­son (lire enn pages Jour­nal de l’été).

(Pho­to S.A.)

Les ac­teurs ont eu droit au tra­di­tion­nel jet de cous­sins.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.