CÔTES

Var-Matin (Sainte-Maxime / Saint-Tropez) - - L'été -

foie, pou­mons…). «Les jeunes ne sup­portent pas mais les per­sonnes plus âgées adorent. Ca leur rap­pelle leurs pa­rents» ex­plique Étienne. Et pour fi­nir, dé­gus­ta­tion de des­serts aux mar­rons (fro­mage blanc, tarte, glace…). Peu im­porte la sai­son, il est donc for­te­ment conseillé de ré­ser­ver.

AXELLE GAR­CIA-DAVENNE La Pe­tite Fon­taine, 1, place de la Ré­pu­blique. 12 h14 h/19 h-21 h 30, fer­mé le lun­di. Rens. 04.94.48.00.12. À l’oc­ca­sion des  ans de l’ap­pel­la­tion Côtes de Pro­vence, gros plan sur la cu­vée qui va bien…

Le Do­maine de la Por­ta­nière, si­tué à la fron­tière entre Col­lo­brières et Pier­re­feu s’étend sur 30 hec­tares dont 13 hec­tares consacrés plei­ne­ment à la vi­ti­cul­ture. Blanc, ro­sé ou rouge, chaque vin a ses propres ca­rac­té­ris­tiques. Un pe­tit point sur le ro­sé.

Cé­pages 58 % gre­nache, 19 % cin­sault, 14 % sy­rah et 9 % rolle.

Au nez « C’est la Pro­vence ! Les es­sences des herbes quand on marche dans la gar­rigue, un mé­lange de myrte et de ma­quis. »

Au pa­lais « Les fruits d’été, un peu su­crés et très désal­té­rants. Comme la pêche blanche qui laisse une bouche très fraîche. Sec, frais et aro­ma­tique. »

La pe­tite his­toire « Hi­la­rion Magne a créé le do­maine en 1 838. De­puis, il est res­té dans la fa­mille. Notre fils va d’ailleurs le re­prendre quand on ne se­ra plus apte à le faire. Mais avant c’était une ma­gna­ne­rie. Et même si le vin a tou­jours été pré­sent, cha­cun se spé­cia­li­sait dans ce qu’il sou­hai­tait. Cer­tains ont fait de l’éle­vage, et nous, on fait éga­le­ment de l’huile d’olive ». Do­maine de la Por­ta­nière. 790, route des Maures. Ou­vert de 11 h à 19 h. Prix : 8,60 eu­ros. Rens. 04.94.48.05.24.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.