Dé­sar­mant

Var-Matin (Sainte-Maxime / Saint-Tropez) - - Détente - Le billet de Phi­lippe Bou­vard

Faut-il qu’une conjonc­ture dé­li­rante em­brouille les es­prits et sac­cage les idées re­çues pour qu’après l’at­ten­tat de Le­val­lois-Per­ret on se de­mande si les mi­li­taires consti­tuent des ti­reurs ou des cibles ! Une ques­tion qu’on ne s’était ja­mais po­sée à pro­pos des gen­darmes et des po­li­ciers, pour­tant très re­pé­rables. Mo­dernes che­va­liers du guet, les sen­ti­nelles ne vont-elles plus quit­ter leur gué­rite tan­dis qu’en haut lieu on re­non­ce­ra à « ter­ro­ri­ser les ter­ro­ristes » comme le pro­po­sait Charles Pas­qua ? Ou bien, faut-il pro­hi­ber les uni­formes et im­po­ser la te­nue ci­vile à la to­ta­li­té des forces de l’ordre ? Au risque de ne plus pou­voir dis­tin­guer ceux qui pro­tègent la vie des ci­toyens et ceux qui la me­nacent. Pour l’heure, les deux contem­po­rains les plus dan­ge­reux s’agitent très loin de chez nous. Ils se nomment Do­nald Trump et Kim Jong-un. Deux va-t-en-guerre dis­po­sant cha­cun de l’arme nu­cléaire et dé­ci­dés à mettre le feu à la pla­nète sans que per­sonne n’ap­pelle d’autres pom­piers que des di­plo­mates im­puis­sants et fa­ti­gués. Pour ce qui concerne la sé­cu­ri­té dans nos gares, nos aé­ro­ports et sur la voie pu­blique, peut-être doit-on sou­mettre les pe­tits sol­dats, si on ne les dé­mo­bi­lise pas, à une for­ma­tion plus bel­li­queuse et les sé­lec­tion­ner en fonc­tion de phy­siques plus re­dou­tables pri­vi­lé­giant les grosses mous­taches, les torses puis­sants et les mains d’étran­gleur...

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.