Com­ment les pro­fes­sion­nels se pré­parent à ce long week-end

Var-Matin (Sainte-Maxime / Saint-Tropez) - - Var -

Dans les éta­blis­se­ments tou­ris­tiques, le pont du 15 août est at­ten­du avec sé­ré­ni­té par les pro­fes­sion­nels du tou­risme. « On a l’ha­bi­tude de­puis qu’on a ou­vert. Le 15, c’est un jour comme les autres au ni­veau de l’or­ga­ni­sa­tion. On ferme la plage un peu plus tôt pour pré­pa­rer la mise en place des tables sur le sable le soir, où l’on pro­pose un me­nu spé­cial » ex­plique Ber­nard Maillard, ex­ploi­tant du res­tau­rant plage pri­vée Le Ma­li­bu à Saint-Ra­phaël. Ce­la com­mence par les courses, dont il se charge per­son­nel­le­ment. Per­son­nel com­pé­tent, ma­té­riel per­for­mant « Cette an­née, le 15 tombe un mardi et Mé­tro se­ra ou­vert le ma­tin. Je me ra­vi­taille là-bas, car je vois les pro­duits et je les choi­sis, pré­cise-t-il en net­toyant les sar­dines, qu’il a ache­tées là-bas. C’est sûr que je cours un peu plus, mais au moins je suis sûr de ma mar­chan­dise. Se faire li­vrer, c’est la fa­ci­li­té... »

Est-il pa­ré en cas de pro­blème tech­nique ? « J’ai beau­coup in­ves­ti dans du ma­té­riel haut de gamme pour être à l’abri de ce genre de mau­vaise sur­prise, ré­pond Ber­nard Maillard. Quand les four­nis­seurs viennent et voient com­ment nous sommes équi­pés, ils sont éton­nés. » De­puis 1990, il connaît le mé­tier et ses im­pon­dé­rables. Mais sait qu’une sai­son réus­sie passe éga­le­ment par

la qua­li­té du per­son­nel. « Nous sommes sept à tra­vailler. Au ni­veau de l’équipe, j’ai la chance d’avoir très peu de turn-over. Je re­prends les mêmes em­ployés tous les ans. Ce sont des gens sé­rieux, ça n’a pas de prix. » Dans cette struc­ture fa­mi­liale, cha­cun sait ce qu’il doit faire. Une sécurité pour ce pa­tron. Et de conclure : « tout est bien ro­dé. Le seul truc avec le­quel il faut jon­gler,

c’est la météo ». Fi­na­le­ment, l’unique fac­teur que les pro­fes­sion­nels du tou­risme ne peuvent pas maî­tri­ser, c’est le temps. Ce­lui an­non­cé pour les jours à ve­nir de­vrait ré­pondre à leurs at­tentes.

L’ex­pé­rience est la meilleure des pré­pa­ra­tions pour l’équipe du « Ma­li­bu plage », à Saint-Ra­phaël.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.