Soup­çon­né d’avoir vo­lon­tai­re­ment pro­vo­qué seize in­cen­dies dans les Bouches-du-Rhône

Var-Matin (Sainte-Maxime / Saint-Tropez) - - France -

Un homme soup­çon­né d’avoir pro­vo­qué 16 in­cen­dies entre les 25 mai et 24 juin 2017 dans les com­munes d’Istres et Fos-sur-Mer (Bouches-du-Rhône) a été in­ter­pel­lé et pla­cé en garde à vue le 9 août. L’homme, ori­gi­naire de Fos­sur-Mer, qui a re­con­nu avoir al­lu­mé 16 dé­parts de feux, ayant brû­lé 120 hec­tares, a été pré­sen­té, hier, au pro­cu­reur de la Ré­pu­blique d’Aixen-Pro­vence, a-t-il été pré­ci­sé. Dix voi­tures avaient brû­lé. « Cette sé­rie de dé­parts de feux créait un sen­ti­ment d’in­quié­tude près des po­pu­la­tions des zones concer­nées […] » ,ain­di­qué la di­rec­tion dé­par­te­men­tale de la sécurité pu­blique dans un com­mu­ni­qué. Près de qua­rante en­quê­teurs avaient été mo­bi­li­sés afin d’iden­ti­fier l’au­teur des in­cen­dies. Ces in­cen­dies avaient eu lieu juste avant la grande pé­riode de sé­che­resse de juillet qui a pro­vo­qué, dans le sud-est de la France et en Corse [lire notre en­ca­dré], des in­cen­dies à ré­pé­ti­tion ra­va­geant plus de 7 000 ha de vé­gé­ta­tion. Dans les Bouches-du-Rhône tou­jours, une cen­taine de sa­peurs-pom­piers ont sé­cu­ri­sé du­rant la nuit de jeu­di à ven­dre­di l’in­cen­die qui a par­cou­ru plus d’une qua­ran­taine d’hec­tares de fo­rêt près de Port-de-Bouc, à une qua­ran­taine de ki­lo­mètres à l’ouest de Mar­seille. Le mi­nis­tère de la Tran­si­tion éco­lo­gique et so­li­daire a an­non­cé, jeu­di, le dé­blo­cage de 165 000 € pour ren­for­cer la prévention des in­cen­dies et la pré­ser­va­tion de la bio­di­ver­si­té des sites brû­lés dans le Var.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.