En plus de ses filles, Mi­chel Mer­cier au­rait em­ployé sa femme…

Var-Matin (Sainte-Maxime / Saint-Tropez) - - France -

Des airs de Pe­ne­lo­pe­gate ? Deux jours après avoir re­non­cé à bri­guer un siège au Conseil consti­tu­tion­nel, Mi­chel Mer­cier, an­cien garde des Sceaux, a été en­ten­du en au­di­tion libre mer­cre­di par les en­quê­teurs de l’Of­fice cen­tral de lutte contre les in­frac­tions fi­nan­cières et fis­cales (OCLCLIFF). Les ré­vé­la­tions au­tour des em­plois que l’élu au­rait ac­cor­dés à ses filles, mais aus­si à sa femme, comme l’a ré­vé­lé, hier, Le Pa­ri­sien laissent soup­çon­ner la mise en place d’une « vé­ri­table PME fa­mi­liale », se­lon la for­mule du quo­ti­dien, ce qui n’est pas sans rap­pe­ler l’af­faire d’em­plois fic­tifs pré­su­més qui a han­di­ca­pé la campagne pré­si­den­tielle du can­di­dat Les Ré­pu­bli­cains Fran­çois Fillon.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.