Les sus­pects ren­voyés de­vant les as­sises

Var-Matin (Sainte-Maxime / Saint-Tropez) - - France/monde - ERIC MARMOTTANS

La pers­pec­tive d’un pro­cès dans l’af­faire Air Cocaïne se pré­cise. À Mar­seille, le juge char­gé du dos­sier a dé­ci­dé de ren­voyer qua­torze sus­pects de­vant la cour d’as­sises spé­ciale des Bouches-duR­hône, sui­vant en par­tie les ré­qui­si­tions du pro­cu­reur [nos édi­tions du  juin]. L’af­faire avait écla­té en mars  après l’ar­rai­son­ne­ment, en Ré­pu­blique do­mi­ni­caine, d’un avion à des­ti­na­tion de Saint-Tro­pez. Les au­to­ri­tés avaient an­non­cé la sai­sie de  kg de cocaïne. Les quatre Fran­çais in­ter­pel­lés sur place ont été condam­nés à  ans de pri­son. Ils sont éga­le­ment pour­sui­vis en France. Les mis en cause, cla­mant leur in­no­cence, de­vraient faire ap­pel de leur ren­voi aux as­sises. C’est le cas du Tou­lon­nais Frank Co­lin, soup­çon­né d’avoir par­ti­ci­pé à l’or­ga­ni­sa­tion du tra­fic. « Il es­time que sa res­pon­sa­bi­li­té ne peut être en­ga­gée parce que s’il s’est in­sé­ré dans une opé­ra­tion qui vi­sait à im­por­ter des stu­pé­fiants, c’est pour faire bé­né­fi­cier la jus­tice de ses ren­sei­gne­ments et avoir un rôle d’avi­seur ré­mu­né­ré », in­dique son avo­cat, Me Jé­rôme Su­si­ni. Ni­co­las Pi­sa­pia, pas­sa­ger des vols, fe­ra aus­si ap­pel. Sur le fond, il « conteste les charges », rap­pelle son dé­fen­seur, Me Ju­lien Pi­nel­li. « En outre, ce sont les mêmes faits que ceux pour les­quels mon client est pour­sui­vi en Ré­pu­blique do­mi­ni­caine, la pro­cé­dure fran­çaise ap­pa­raît comme une vio­la­tion du prin­cipe “non bis in idem” [on ne peut être ju­gé deux fois pour les mêmes faits, ndlr]». La ques­tion se­ra tran­chée par la chambre de l’ins­truc­tion de la cour d’ap­pel d’Aix-enP­ro­vence.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.