Le cra­que­lin ven­çois, un must de la pâ­tis­se­rie lo­cale

Var-Matin (Sainte-Maxime / Saint-Tropez) - - I'été -

Le cra­que­lin est la spé­cia­li­té ven­çoise in­con­tour­nable. Cette sorte de brioche au goût in­imi­table se­rait née à la fin des an­nées 20, fruit d’un voyage en Bre­tagne d’un pâ­tis­sier ré­pu­té et du sa­voir faire mâ­ti­né d’un es­prit in­ven­tif de ce der­nier. C’est Jo­seph Pa­lanque, un ar­ti­san de l’ave­nue Mar­cel­linMau­rel, au coeur de la ci­té, qui a pro­po­sé pour la pre­mière fois aux gour­mets cette pâ­tis­se­rie si par­ti­cu­lière. Au­jourd’hui, le cra­que­lin par­ti­cipe tou­jours à la ré­pu­ta­tion de la mai­son Pa­lanque, même si d’autres pâ­tis­se­ries ven­çoises en pro­posent, comme chez De­be­nais. La forme du cra­que­lin est gé­né­reuse. Mais c’est sur­tout son goût que l’on re­tient. Une pâte brio­chée, un soup­çon de miel ou de pra­lin, du sucre, des amandes en­tières, une pâte le­vée feuille­tée : le cra­que­lin de Vence a tout pour sé­duire. Il peut être dé­gus­té tel quel au pe­tit-dé­jeu­ner ou à l’heure d’un thé. Crème gla­cée ou sa­lade de fruits sont ac­cep­tées.

37 ave­nue Mar­cel­lin-Mau­rel. Rens. 04.93.58.02.24. 36 ave­nue Mar­cel­lin Mau­rel. Rens. 04.93.58.04.14.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.