Tubes en ra­fale, Po­ko­ra mate le mis­tral

Var-Matin (Sainte-Maxime / Saint-Tropez) - - I'été - J. -M. V.

lec­trique! M. Po­ko­ra vé­ri­table star d’un soir s’est pro­duit à gui­chets fer­més hier à par­tir de 21 h1 5 sur le stade An­dréDe­fer­ra­ri, sous les étoiles de Bandol à qui il a fait concur­rence. Dans le cadre des pre­mières Aoûtiennes Var-ma­tin, son flam­boyant show hom­mage à Claude Fran­çois y a été ova­tion­né par 4 000 fans en transe, de tous les âges, ve­nus en fa­milles, dont beau­coup de­bout sur les chaises ! L’élève et le maître... En pre­mière par­tie de soi­rée, la chan­teuse Kar­la, âgée de 16 ans, de La Seyne-sur-Mer, qui s’est fait un nom cette an­née dans la sai­son 6 de l’émis­sion The Voice sur TF1, en choi­sis­sant no­tam­ment M. Po­ko­ra pour coach, l’a pré­cé­dé sur scène !

« On n’est pas du genre à aban­don­ner »

À son tour, la star d’un soir a chauf­fé la foule avec Ma­gno­lia Fo­re­ver et On est là, avant d’en­ga­ger le dia­logue avec ses fans. « On n’est pas du genre à aban­don­ner ! », s’est-il ex­cla­mé, en ré­fé­rence au mis­tral qui souf­flait en ra­fale de­puis deux jours, fai­sant craindre une an­nu­la­tion. « Mer­ci d’être ve­nu ! On n’a pas pu mettre tous les dé­cors, c’était trop dan­ge­reux, s’est-il ex­cu­sé. Mais on va com­pen­ser le manque d’écran par notre éner­gie! Vaut mieux ça que de res­ter à la mai­son ! » Le chan­teur a en­suite ex­pli­qué le sens de son spec­tacle. Pour­quoi il a sou­hai­té rendre hom­mage « à Claude Fran­çois, cet im­mense ar­tiste », a qui il a été sou­vent com­pa­ré. Et comme an­non­cé, l’ab­sence d’écrans et d’ar­ti­fices n’a pas nui à la per­for­mance de la star. Au contraire ! Ap­puyé par les cho­ré­gra­phies bon­dis­santes de ses «Clo­dettes 2017», M. Po­ko­ra, sans ja­mais épui­ser son ex­tra­or­di­naire éner­gie, a en­chaî­né les tubes de Clo­clo re­mixés à sa sauce. Dix-neuf chan­sons au to­tal. De Be­lin­da à Cette an­née-là, en pas­sant par une ver­sion dis­co d’Alexan­drie, Belles, Belles, Belles, et bien d’autres. « Je vous trouve très belles, a-t-il en­cen­sé ses fans. C’est vous qui cas­siez les chaises à l’époque?». Un grand mo­ment de par­tage. « C’est un grand bon­heur d’être avec vous de­puis mes qua­torze ans de car­rière», a-t-il re­mer­cié le pu­blic en fo­lie. Émo­tion et eu­pho­rie.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.