Par­tie de Nice, la carte pos­tale ar­rive...  ans plus tard

Par quel mys­tère ce cour­rier pos­té à Nice en 1974 a pu ar­ri­ver en Bretagne le mois der­nier ? Nul ne le sait. Mais les mésa­ven­tures de la mis­sive ne sont peut-être pas ter­mi­nées…

Var-Matin (Sainte-Maxime / Saint-Tropez) - - Grand Sud - B. G. bgu­gliel­mi@ni­ce­ma­tin.fr

N’ha­bite plus à l’adresse in­di­quée. C’est le lan­gage tech­nique de La Poste pour in­di­quer que le cour­rier n’a pas trou­vé son des­ti­na­taire. Et c’est ce qui est ar­ri­vé à cette carte pos­tale, le mois der­nier à Lo­rient. Rien d’insolite jusque-là. Si­non que la mis­sive a un peu de re­tard. Elle a été pos­tée de Nice le 21 mai… 1974. Ca­chet de l’aé­ro­port de Nice et timbre de 50 cen­times de francs fai­sant foi. En­voyée à un cer­tain Ray­mond Cô­tard, elle semble re­tra­cer des va­cances sur la Côte d’Azur. « Cher Ray­mond, narre le va­can­cier de son écri­ture soi­gnée, après de nom­breux chas­sés-croisés, nous voi­ci, en­fin, réunis avec Ma­rieLouise et Ray­mond, chez qui nous sommes ve­nus dé­jeu­ner. Nous quit­tons Nice de­main pour al­ler à Men­ton pen­dant une se­maine. » «Cette carte est ar­ri­vée dans la caisse de ma tour­née, à la poste du Quai-des-Indes, dans le centre-ville de Lo­rient, le 22 juillet der­nier, ra­conte une fac­trice lo­rien­taise à Ouest­France, qui a ré­vé­lé l’his­toire. Je n’ai pas fait attention. Je l’ai ame­née avec moi. Mais une fois ar­ri­vée à l’adresse, rue Jules-Le­grand, je me suis aper­çue que le nom ne cor­res­pon­dait pas. » Un coup d’oeil plus at­ten­tif de la pos­tière s’ar­rête alors sur le timbre. Elle tombe des nues.

Pas un re­cord de len­teur

«Est-ce que quel­qu’un l’a trou­vée et re­mise en cir­cu­la­tion en la dé­po­sant dans une boîte aux lettres ?, s’in­ter­roge-t-elle en­core. Est-elle res­tée ni­chée dans un coin ou coin­cée der­rière un ca­sier dans une poste à Nice, puis est-elle ré­ap­pa­rue à la suite d’un net­toyage ? On ne sait pas. » Tou­jours est-il que des re­cherches sont en­tre­prises pour re­trou­ver le des­ti­na­taire. Mais dans le voi­si­nage, nulle trace de ce Ray­mond Cô­tard. Les dé­marches au­près des ser­vices de l’état-ci­vil lo­rien­tais se­ront tout aus­si vaines. « Je vais pour­suivre mes re­cherches. Si je ne trouve rien, je la gar­de­rai en sou­ve­nir », conclut la pos­tière bre­tonne. Con­tac­tée, La Poste de Nice n’a pas été en me­sure de nous éclai­rer sur le tra­jet de cette carte pos­tale. Tout juste peut-on af­fir­mer que ces 43 ans de re­tard ne consti­tuent pas, et de loin, un re­cord : il y a deux ans, une ha­bi­tante du Nord avait re­çu un cour­rier adres­sé à son ar­rière-grand-père et pos­té… 138 ans plus tôt.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.