 Coc­ci­nelle en bi­vouac dans la ci­té des ci­trons

Ar­ri­vées hier ma­tin à Men­ton, 400 « chou­pettes » s’ap­prêtent à en­ta­mer deux nou­veaux jours de fête dé­diés à la plus cé­lèbre des voi­tures al­le­mandes dans une am­biance dé­li­cieu­se­ment « six­ties »

Var-Matin (Sainte-Maxime / Saint-Tropez) - - Grand Sud - GRÉ­GOIRE BOSC-BIERNE gbosc-bierne@ni­ce­ma­tin.fr

Des courbes ar­ron­dies et gé­né­reuses, une élé­gance na­tu­relle et une mé­ca­nique à toute épreuve. La « Cox » a en­core des ar­gu­ments pour faire rê­ver les amou­reux de belles ba­gnoles vin­tage. Ar­ri­vées hier ma­tin au parc du Pian à Men­ton, 400 « chou­pettes » bronzent tran­quille­ment dans une am­biance six­ties avant de s’en al­ler pa­ra­der. Au me­nu de cette nou­velle édi­tion du « Sun Cox Azur » : ta­touages, rock’n’roll et belle mé­ca­nique dans un es­prit fa­mi­lial. « On se réunit à Men­ton de­puis 30 ans, tous les ans. C’est le plus grand ras­sem­ble­ment de pas­sion­nés de Coc­ci­nelle du Sud-Est de la France », com­mente Yous­sef Rhou­ma avec en­thou­siasme. L’or­ga­ni­sa­teur, plus connu sous le nom de « Youyou », pour­suit dans l’al­lé­gresse : «Ça fait deux ans qu’on vient au parc du Pian, on ar­rive à mettre une am­biance un peu hip­pie des an­nées soixante. » Entre les oli­viers du parc, des « Cox » prennent l’air en toute dé­con­trac­tion, ca­pot ou­vert et clés sur le contact, fa­çon bi­vouac, pen­dant que les en­ceintes crachent les meilleurs tubes des Beach Boys .« On re­trouve prin­ci­pa­le­ment deux mo­dèles: la « Ca­li­for­nia », ty­pique des sur­feurs amé­ri­cains, et la «Com­bi» , un mo­dèle plus “ba­ba co­ol” dans le­quel on peut dor­mir à plu­sieurs », re­prend l’or­ga­ni­sa­teur en je­tant des re­gards ma­li­cieux aux « Cox » qu’il croise sur son che­min. Évé­ne­ment de­ve­nu incontournable au fil des édi­tions, le « Sun Cox Azur » ac­cueille chaque an­née des pas­sion­nés ve­nus du monde en­tier. « Des Ita­liens, des Belges, des Es­pa­gnols, des Amé­ri­cains… Une fois, on a re­çu des mor­dus de la Coc­ci­nelle qui ve­naient de Thaï­lande et de Ma­da­gas­car», sou­rit Youyou en sa­luant son amie « Hot­cho ». Car ici, tout le monde a son pe­tit sur­nom bien à lui.

Pas­sion dé­vo­rante

« Tout le monde me connaît sous ce nom. À la base, « Hot­cho» c’était ma pre­mière voi­ture. J’avais 16 ans et j’avais éco­no­mi­sé pour m’ache­ter une Coc­ci­nelle et la re­ta­per avec mon père», ex­plique Alys­son, une jeune et belle femme de 26 ans, au­jourd’hui pro­prié­taire de… huit vé­hi­cules, tous grif­fés de la marque al­le­mande. Plus loin, Al­bin boit une mousse avec ses potes, à l’ombre des oli­viers. « La Coc­ci­nelle, c’est la pas­sion qui nous réunit comme une grande fa­mille », as­sure ce­lui qui a l’au­to­mo­bile dans la peau, au point de s’être fait ta­touer deux de ses voi­tures sur chaque bras. «Un jour, on m’en a vo­lé une et je l’ai re­trou­vée cal­ci­née. Je l’ai re­ta­pée à l’iden­tique. J’ai même re­fait les traces de rouilles », se marre-t-il. Preuve que la pas­sion de la «chou­pette» a en­core de beaux jours de­vant elle. Le Sun Cox Azur se pour­suit jus­qu’à lun­di soir, de 9h à 17h au parc du Pian. En­trée gra­tuite pour les vi­si­teurs. Rens. 06.86.11.27.99. ou 06.25.85.73.66.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.