Sus­pec­té d’un meurtre le frère de la vic­time de Ranucci ar­rê­té dans le Var

Var-Matin (Sainte-Maxime / Saint-Tropez) - - France/monde -

Les po­li­ciers de la PJ de Tou­lon et de la BRI de Mar­seille ont mis la main sur le meu­trier pré­su­mé d’une jeune femme, dont le corps avait été dé­cou­vert fin juillet dans son ap­par­te­ment à Toulouse (Haute-Garonne). Cin­tia, âgée de 21 ans, au­rait été égor­gée avec un cut­ter. Une source proche du dos­sier a éga­le­ment évo­qué au­près de L’Express une mâ­choire cas­sée et des coups de cou­teau, dont cer­tains au­raient dé­ca­pi­té par­tiel­le­ment la vic­time. Des traces d’ADN dé­ce­lées sous les ongles de la vic­time avaient per­mis d’iden­ti­fier ra­pi­de­ment le tueur pré­su­mé. Jean-Bap­tiste Rambla a été in­ter­cep­té mer­cre­di à Six-Fours-les-Plages, a-t-on ap­pris de sources concor­dantes. Rien n’a fil­tré sur les élé­ments ayant conduit à sa lo­ca­li­sa­tion.

Il passe aux aveux

Dé­fé­ré ven­dre­di de­vant un juge d’ins­truc­tion, le sus­pect a été mis en exa­men pour homicide après être pas­sé aux aveux, se­lon L’Express, sans vrai­ment ex­pli­quer les mo­ti­va­tions de son geste pré­su­mé. Se­lon La Dé­pêche du Mi­di, il a été pla­cé en dé­ten­tion pro­vi­soire. Jean-Bap­tiste Rambla a dé­jà été condam­né pour un meurtre, com­mis en 2004 à Mar­seille, à dix-huit ans de ré­clu­sion. Il avait été li­bé­ré sous condi­tions en fé­vrier 2016. Mais le sus­pect, âgé de 49 ans, est aus­si connu pour être le frère ca­det de Ma­rieDo­lo­rès Ram­pla, kid­nap­pée à l’âge de huit ans, sous ses yeux, en 1974 à Mar­seille. La fillette avait été tuée par la suite. Ce re­ten­tis­sant fait-di­vers, connu sous le nom de l’af­faire – contro­ver­sée – du « pull-over rouge », avait abou­ti à la condam­na­tion à mort de Ch­ris­tian Ranucci. Il avait été dé­ca­pi­té le 28 juillet 1976 à la pri­son des Bau­mettes, à Mar­seille.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.