Am­bas­sa­drice d’un mes­sage de paix

Var-Matin (Sainte-Maxime / Saint-Tropez) - - L’interview -

Mé­cène d’ar­tistes, sty­liste pour le ci­né­ma, créa­trice de ta­lent: Agnès B. n’a pas seule­ment plu­sieurs cordes à son arc. Elle a sur­tout plu­sieurs arcs à plu­sieurs cordes. Comme des harpes. Sur les­quelles elle com­pose des mé­lo­dies d’har­mo­nie. Par­mi celles qui dé­tiennent une sym­bo­lique des plus spé­ci­fiques: son «Coeur de Sa­ra­je­vo». Bou­le­ver­sée par le siège au­quel est en proie la ville, elle crée avec rage en : «J’ai pris du pa­pier et j’ai dé­cou­pé un coeur bru­ta­le­ment avec des coups de ci­seaux secs.» Des lignes qui se fondent dans une broche en mé­tal ven­due au pro­fit des gens qui souffrent, pour per­mettre à des co­lis de pre­mière né­ces­si­té de leur par­ve­nir. Tou­jours vec­teur de paix, son coeur re­vêt dé­sor­mais plu­sieurs cos­tumes: équi­valent de la palme d’or pour le Sa­ra­je­vo Film Fes­ti­val – dont elle est la mar­raine de­puis  – et bien­fai­teur pour « Re­cons­truire la Bos­nie-Her­zé­go­vine par l’édu­ca­tion ». Tout comme dans les an­nées , les bé­né­fices des ventes de ses «Coeurs de Sa­ra­je­vo» sont re­ver­sés à cette as­so­cia­tion ai­dant les en­fants or­phe­lins ou han­di­ca­pés à la suite de la guerre à re­trou­ver le che­min de la sco­la­ri­té tout en s’ou­vrant à des ac­ti­vi­tés lu­diques et édu­ca­tives.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.