Mar­seille à l’ar­ra­ché

Grâce à un but d’Ocam­pos dans les der­nières mi­nutes, l’OM a en­chaî­né une deuxième vic­toire d’af­fi­lée face à des Nan­tais dé­ci­més par les bles­sures

Var-Matin (Sainte-Maxime / Saint-Tropez) - - Sports -

Mar­seille a souf­fert pour s’of­frir son deuxième suc­cès en au­tant de matches de Ligue 1. A cinq jours de son bar­rage al­ler en Ligue Eu­ro­pa, chez les Slo­vènes de Dom­zale, Ru­di Gar­cia avait choi­si de lais­ser Mor­gan San­son sur le banc pour ti­tu­la­ri­ser An­dré Zam­bo An­guis­sa, der­rière un trio of­fen­sif com­po­sé de Flo­rian Thau­vin, Va­lère Ger­main et Clin­ton Njie. Sou­vent en manque de vi­tesse et de jus­tesse dans les trente der­niers mètres ad­verses, Mar­seille a long­temps bu­té sur la re­crue rou­maine Ci­prian Ta­ta­ru­sa­nu dans les cages, qui a conquis la Beau­joire et écoeu­ré les Mar­seillais par ses nom­breux ar­rêts. Il a re­pous­sé une frappe de Zam­bo An­guis­sa à l’en­trée

de la sur­face (5’), une tête de Thau­vin qui par­tait dans la lu­carne (7’) et une autre de Ger­main (34’). Ta­ta­ru­sa­nu a en­core été bien pla­cé sur un tir à ras de terre de Maxime Lo­pez (75’), avant d’être sou­la­gé de voir un but re­fu­sé à Thau­vin pour hors­jeu, après un beau mou­ve­ment, et une tête d’Adil Ra­mi frô­ler son po­teau (84’). Il n’a mal­heu­reu­se­ment pas pu em­pê­cher Ocam­pos, au deuxième po­teau, d’ou­vrir le score à la 86’ (0-1).

Sa­la n’a pas la ba­ra­ka

Nantes au­rait en­core pu ar­ra­cher un nul mé­ri­toire si deux têtes d’Emi­lia­no Sa­la n’avaient pas heur­té la trans­ver­sale (89’), puis frô­lé le po­teau (90’+1). Un nul qui au­rait eu d’au­tant plus de va­leur que les Ca­na­ris ont été dé­ci­més par les bles­sures. Après la dé­route de son équipe à Lille (0-3), Clau­dio Ra­nie­ri avait dé­jà été contraint à bri­co­ler juste avant le coup d’en­voi un nou­veau onze de dé­part après le for­fait de der­nière minute de l’ar­rière droit Leo Dubois. Fi­dèle à son 4-4-2, le « Mis­ter » a choi­si une défense com­po­sée de quatre cen­traux, le Ni­gé­rian Chi­do­zie Awa­ziem dé­pan­nant à droite et Kof­fi Djid­ji à gauche alors que Lu­cas Li­ma, sur ce même cô­té, mon­tait d’un cran. Mais cette so­lu­tion dé­jà pré­caire a en­core été da­van­tage mise à mal par une im­pro­bable sé­rie de bles­sures. Nantes a en ef­fet per­du le mi­lieu Valentin Ron­gier, tou­ché à l’épaule dès le pre­mier quart d’heure, l’at­ta­quant Ya­cine Bam­mou avant la 20’ minute et le mi­lieu sué­dois Alexan­der Ka­ca­nik­lic cinq mi­nutes plus tard. Ayant dé­jà ef­fec­tué ses trois chan­ge­ments, Nantes a vu son stop­peur bré­si­lien Die­go Car­los, lui aus­si tou­ché à l’épaule, dis­pu­ter les vingt der­nières mi­nutes du match avec le bras col­lé au corps par un ban­dage. Avant le but vic­to­rieux d’Ocam­pos, Steve Man­dan­da avait été obli­gé de s’em­ployer à plu­sieurs re­prises. Mais, au fi­nal, Mar­seille a rem­por­té une vic­toire qui les place dans les meilleures condi­tions avant son ren­dez-vous eu­ro­péen. Pour les Nan­tais, cette dé­faite est cruelle et une très mau­vaise af­faire comp­table mais la grin­ta af­fi­chée don­ne­ra sans doute des rai­sons d’es­pé­rer à Ra­nie­ri avant le dé­pla­ce­ment à Troyes.

(Pho­tos AFP)

Les Olym­piens peuvent re­mer­cier Ocam­pos, en­tré en cours de jeu, de les avoir sor­tis d’un bien mau­vais pas.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.