FOOT­BALL LIGUE  Une se­maine sans fin...

Var-Matin (Sainte-Maxime / Saint-Tropez) - - Sports - MA­THIEU FAURE

Il fau­drait of­frir à Leo­nar­do Jar­dim un ca­len­drier de l’Avent du mer­ca­to. Chaque ma­tin, le coach mo­né­gasque au­rait l’im­pres­sion que le 31 août, date de la fin du mer­ca­to, se rap­proche. Car de­puis quelques jours, Jar­dim compte les jours. Pour l’ins­tant per­sonne ne sait à quoi res­sem­ble­ra l’ef­fec­tif de l’ASM dans 18 jours.

Fabinho, le spleen au­ri­verde

De­puis le 1er juillet et une offre de 45 mil­lions d’eu­ros hors bo­nus du PSG re­fu­sée par l’ASM, le mi­lieu de ter­rain se pose des ques­tions. Au club de­puis 2013 et sus­cep­tible d’avoir un ac­cord oral pour par­tir en cas d’offre sé­rieuse, le mi­lieu ne s’ima­gi­nait pas être vic­time de la ri­va­li­té du mo­ment. Car vendre au PSG, of­fi­ciel­le­ment, c’est hors de ques­tion. Par prin­cipe. Fabinho a gar­dé Pa­ris dans un coin de sa tête. Le mi­lieu s’était d’ailleurs mis à la re­cherche d’un lo­ge­ment sur la ca­pi­tale au coeur du mois de juin. Avant de dé­chan­ter. À La Tur­bie, on se pré­oc­cupe aus­si beau­coup de l’ave­nir im­mé­diat de Ky­lian Mbap­pé, sous contrat jus­qu’en 2019. Voi­là plu­sieurs se­maines que les ru­meurs en­tou­rant l’ave­nir du jeune Fran­çais fleu­rissent. Se­lon nos in­for­ma­tions, Ky­lian Mbap­pé a fait sa­voir aux di­ri­geants mo­né­gasques en dé­but de se­maine son en­vie de re­joindre le PSG, et ex­clu­si­ve­ment le PSG. Pu­bli­que­ment, rien n’a fil­tré puisque le clan Mbap­pé ne s’est en­core ja­mais ex­pri­mé. D’ailleurs, que ce soit Ky­lian ou son père, per­sonne n’a ja­mais pris la pa­role. En fin de sai­son der­nière, l’idée pre­mière était pour­tant de res­ter à Monaco. Cer­tains sup­por­ters com­mencent pour­tant à poin­ter, in­jus­te­ment, du doigt la vo­lon­té du joueur et/ou de son en­tou­rage de ga­gner plus d’ar­gent en s’ap­puyant sur des chiffres sor­tis ici et là.

Ren­for­cer un concur­rent di­rect ?

Or, il sem­ble­rait que le na­tif de Bon­dy ne soit gui­dé que par une seule chose : le pro­jet spor­tif. Alors qu’il croyait en la com­pé­ti­ti­vi­té du pro­jet mo­né­gasque, il au­rait eu du mal à com­prendre les dé­parts de nom­breux ti­tu­laires et no­tam­ment ce­lui de Ben­ja­min Men­dy. L’ar­ri­vée de Ney­mar au PSG a chan­gé la donne. Il y a deux ma­nières de voir la si­tua­tion. Se cam­per sur ses prin­cipes et fer­mer la porte au PSG. Ou alors, vendre au prix fort deux gar­çons à son prin­ci­pal concur­rent. Monaco de­vrait en­suite fi­na­li­ser cer­taines pistes pour pa­lier ses dé­parts mais pour­rait, sur le pa­pier, dire adieu à l’idée de concur­ren­cer le PSG. Dans un an, en ayant ven­du la moi­tié de ses ti­tu­laires, si Monaco ter­mine deuxième de Ligue 1 der­rière un monstre fi­nan­cier et spor­tif tout en sor­tant de sa poule en Ligue des cham­pions, que pour­ra-ton faire à part ap­plau­dir ? En at­ten­dant et à moins de trois se­maines de la fin du mer­ca­to, mal­gré les vents de Force 4, Mbap­pé et Fabinho de­vraient jouer contre Di­jon, cet après-mi­di. Monaco n’a qu’une idée en tête, te­nir jus­qu’au 31 août mi­nuit avec les deux joueurs sous contrat. Le 1er sep­tembre, tout le monde y ver­ra plus clair.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.