AMICAL (TOU­LON - CLER­MONT, -) Tou­lon tout sou­rire

Vain­queur de Cler­mont ven­dre­di, le RCT peut pour­suivre se­rei­ne­ment sa pré­pa­ra­tion, dans la sueur mais sur­tout dans la bonne hu­meur...

Var-Matin (Sainte-Maxime / Saint-Tropez) - - Sports - PHI­LIPPE BERSIA

Certes, ce n’est qu’une vic­toire de pres­tige, mais ce­la vaut tou­jours mieux qu’une dé­faite... Et il n’y avait qu’à écou­ter le « Pi­lou pi­lou » faire trem­bler les murs du ves­tiaire ou même sim­ple­ment re­gar­der les sou­rires qui bar­raient les vi­sages tou­lon­nais ven­dre­di soir pour com­prendre com­bien le groupe avait vrai­ment à coeur de réus­sir sa pre­mière sor­tie à Mayol de­vant son pu­blic. Au-de­là des at­ti­tudes tech­niques, in­di­vi­duelles ou même col­lec­tives, la ré­ac­tion d’or­gueil du RCT ver­sion Gal­thié-Lan­dreau, qui a su ren­ver­ser le cham­pion mal­gré une en­tame ca­tas­tro­phique (29-26 après avoir été me­né 14-0 puis 21-5), est dé­jà la meilleure preuve que le groupe vit bien et ne de­mande qu’à avan­cer comme un seul homme. Qu’im­porte que l’on soit ti­tu­laire, rem­pla­çant, jeune, vieux ou bles­sé, tout le monde au­jourd’hui semble très mo­ti­vé et concer­né par l’ave­nir du RCT et semble dé­jà don­ner rai­son à Mou­rad Boud­jel­lal qui évo­quait ré­cem­ment son re­tour de sen­sa­tions à l’in­ter­sai­son.

Tout le monde semble adhé­rer

En cette soi­rée de ren­trée, où le sé­rieux le dis­pu­tait à la lé­gè­re­té de l’été, le spec­tacle n’était pas seule­ment sur la pe­louse. Juan Mar­tin Fer­nan­dez Lobbe et Ha­ba­na, bien que te­nus au re­pos, avaient aus­si ame­né leurs en­fants au stade, Ma­thieu Bas­ta­reaud af­fi­chait son sou­rire des bons jours, Charles Ol­li­von hu­mait l’odeur du pré avec gour­man­dise, bref, tout le monde sem­blait heu­reux de se re­trou­ver pour com­mu­nier au­tour du RCT... Sans par­ler de Fa­bien Gal­thié qui à force de s’émer­veiller de l’at­mo­sphère, si énorme et dif­fé­rente à Tou­lon, risque bien­tôt d’en faire un peu trop. Lit­té­ra­le­ment « exal­té », se­lon son mot, le nou­veau di­rec­teur spor­tif du RCT avait, il est vrai quelques rai­sons d’être sa­tis­fait du dé­rou­le­ment de la soi­rée. Sans en­trer dans les dé­tails, Gal­thié a vu comme tout le monde des choses in­té­res­santes, comme l’ap­pé­tit fé­roce de Ch­ris Ash­ton près des lignes, la grin­ta des frères Ver­net, les belles dis­po­si­tions of­fen­sives de l’ar­rière aus­tra­lien, Jo­nah Pla­cid, l’ai­sance aé­rienne de Reb­badj, l’en­vie de Ma’a No­nu... Au­tant de points po­si­tifs qui suf­fi­saient ven­dre­di à son bon­heur: «On avance à la se­maine ex­pli­quait-il après coup. On s’est fixé un ob­jec­tif en terme de mé­thode. Vu les charges de tra­vail qu’ils en­caissent, je pense qu’ils aiment bien notre fa­çon de tra­vailler même si c’est dif­fi­cile de sa­voir vrai­ment. ». De fait, pour l’heure, tout le monde semble adhé­rer et Fa­bien Gal­thié qui au­ra be­soin de tous à un mo­ment ou à un autre de la sai­son, ne va rien chan­ger jeu­di face à Lyon pour le der­nier match de pré­pa­ra­tion avant l’ou­ver­ture du Top 14. Pas ques­tion de res­ser­rer dé­jà le groupe au mo­ment ou tant de joueurs sont en­core ab­sents : « On est tou­jours dans la pré-sai­son. Contre Lyon, on va en­core es­sayer de par­ta­ger le temps de jeu. La sai­son se­ra longue et au­jourd’hui, on veut em­bar­quer le maxi­mum de po­ten­tiel avec nous car le voyage se­ra long », pré­cise le nou­veau pa­tron du RC Tou­lon, dé­jà sou­la­gé d’avoir pas­sé avec suc­cès son pre­mier exa­men tou­lon­nais.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.