Cho­pin prend ses quar­tiers au Pra­det pour de la «Mu­sique à la cour»

Var-Matin (Sainte-Maxime / Saint-Tropez) - - L'été -

De nos jours, la mu­sique clas­sique n’est pas celle qui rem­plit le plus les salles. Sou­vent consi­dé­rée comme ré­ser­vée à une élite, elle souffre de son confi­ne­ment aux plus pe­tits cercles, où il est dif­fi­cile alors d’in­clure de nou­veaux pu­blics. Le fes­ti­val « Mu­sique à la Cour » en­tend chan­ger la donne en pro­po­sant une autre ap­proche des concerts. Pre­nez Cho­pin par exemple. Vous en avez sû­re­ment l’image d’un com­po­si­teur té­né­breux, à l’es­prit tour­men­té. Un por­trait as­sez ré­duc­teur du vir­tuose al­le­mand, que la pia­niste Et­su­ko Hi­rose en­ri­chi­ra tout au long de sa per­for­mance. La jeune pro­dige ja­po­naise s’est faite spé­cia­liste du ré­per­toire ro­man­tique et compte bien en faire la dé­mons­tra­tion. Alors place aux po­lo­naises, ma­zur­kas, bal­lades et autre ro­mances. Cha­cune de ces oeuvres a son propre contexte, non pas in­dis­pen­sable, mais d’une grande aide pour mieux sai­sir sa gé­nèse, et ne pas tom­ber dans l’as­so­cia­tion cli­ché entre mu­sique clas­sique et mu­sique ré­bar­ba­tive. À la place lais­sez­vous por­ter par ces mé­lo­dies, certes d’une autre époque, mais qui gardent une place pri­vi­lé­giée.

Et­su­ko Hi­rose au Fes­ti­val in­ter­na­tio­nal de pia­no du Pra­det.  h . Es­pace des Arts. Ta­rif: €, pass tout concert  Rens. .....

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.