Tom Har­dy in­ves­ti corps et âme dans Ta­boo

Sé­rieL’ac­teur bri­tan­nique est le hé­ros de la fic­tion his­to­rique de la BBC, en 8 épi­sodes, en cours de dif­fu­sion sur Ca­nal+.

Var-Matin (Sainte-Maxime / Saint-Tropez) - - Détente - CÉ­LINE FON­TA­NA

Le co­mé­dien bri­tan­nique Tom Har­dy s’est in­ves­ti corps et âme dans Ta­boo. Il est créa­teur, co­pro­duc­teur (avec Rid­ley Scott !) et hé­ros de cette sé­rie de la BBC en huit épi­sodes pro­gram­mée sur Ca­nal+ et Ca­nal à la de­mande. On connaît la pré­sence et le cha­risme hal­lu­ci­nants de Tom Har­dy. Né en 1977, l’ac­teur a dé­bu­té en 2001 avec La Chute du fau­con noir au ci­né­ma et deux épi­sodes de Frères d’armes pour le pe­tit écran. De­puis, on a vu ce fi­dèle de Ch­ris­to­pher No­lan

(In­cep­tion, The Dark Knight Rises, Dun­kerque…) dans une tren­taine de longs-mé­trages, dont En­fant 44, Le­gend, Mad Max - Fu­ry Road ou The Re­ve­nant.

Dans Ta­boo, Tom Har­dy est qua­si­ment de tous les plans, ma­gné­tique, la dé­marche pe­sante, la vio­lence à fleur de peau… Il y in­carne James De­la­ney, un aven­tu­rier qui rentre d’Afrique pour l’en­ter­re­ment de son père, à Londres, en 1814. On le croyait mort lui aus­si, ce qui ar­ran­geait les af­faires de tous, car il doit hé­ri­ter d’une terre, de­ve­nue stra­té­gique, entre les ÉtatsU­nis et le Ca­na­da. Cette terre est convoi­tée par la Com­pa­gnie des Indes orien­tales, qui avait dé­jà né­go­cié son ra­chat avec sa de­mi-soeur. James n’a évi­dem­ment pas l’in­ten­tion de vendre, et, sem­blet-il, quelques comptes à ré­gler… Dé­fi­ni­ti­ve­ment très im­pli­qué, l’ac­teur a par­ti­ci­pé à l’écri­ture de la sé­rie avec son père, Ed­ward, ro­man­cier et scé­na­riste, mais aus­si et sur­tout Ste­ven Knight, créa­teur de l’ex­cellent Pea­ky Blin­ders ,sé­rie dans la­quelle Tom a joué. Le rythme de Ta­boo est lent, mais il se ré­vèle fas­ci­nant, hyp­no­tique même. On se laisse por­ter par la quête de ce per­son­nage « big­ger than life », au pas­sé mys­té­rieux qui parle aux morts, a des vi­sions fan­tas­tiques, des hal­lu­ci­na­tions ma­cabres. L’in­trigue se dé­roule au XIXe siècle, une époque à l’es­thé­tique par­ti­cu­liè­re­ment pho­to­gé­nique, an­crée dans l’ima­gi­naire col­lec­tif grâce aux oeuvres de Charles Di­ckens, puis aux per­son­nages de Sher­lock Holmes ou à Jack l’Éven­treur, voire aux sé­ries comme Penny Dread­ful .La­re­cons­ti­tu­tion est su­perbe, avec ce qu’il faut de brume, de crasse, de gueules in­croyables. Et, der­rière la ca­mé­ra, les réa­li­sa­teurs scan­di­naves de Jord­skott et de The Killing, qui en connaissent un rayon en ma­tière de noir­ceur!

Dans Ta­boo, Tom Har­dy est qua­si­ment de tous les plans, ma­gné­tique, la dé­marche pe­sante, la vio­lence à fleur de peau…

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.