Ré­ac­tion at­ten­due...

Var-Matin (Sainte-Maxime / Saint-Tropez) - - Sports - SÉ­BAS­TIEN BOTTASSO

Les Sey­nois sont mon­tés dans le bus hier après-mi­di pour Di­jon avec une seule idée en tête : re­trou­ver leurs ver­tus ! Il faut dire que la dé­faite en­re­gis­trée à Mar­quet contre Mâ­con a fait mal aux têtes. Aus­si bien à celles des joueurs, qu’aux crânes des di­ri­geants et du staff. Cha­cun es­pé­rait une en­tame de sai­son bien dif­fé­rente. Au ni­veau du score bien évi­dem­ment (13-18), mais aus­si et sur­tout de l’at­ti­tude, avec des joueurs qui ont cruel­le­ment man­qué d’agres­si­vi­té face aux Mâ­con­nais. Les Sey­nois ont donc tout in­té­rêt à rec­ti­fier le tir à Di­jon, d’au­tant que leurs ad­ver­saires – exemp­tés lors de la pre­mière jour­née – ne de­vraient pas com­mettre la même er­reur qu’eux au­jourd’hui. Si les Bour­gui­gnons ne font pas par­tie des fa­vo­ris de la poule, ils se mon­tre­ront tou­jours aus­si dif­fi­ciles à ma­noeu­vrer sur leurs terres. Les Va­rois en ont fait l’ex­pé­rience au mois d’avril der­nier. En quête de qua­li­fi­ca­tion, les co­équi­piers de Ju­lien Cap­deillayre avaient ba­taillé dur comme fer pour s’im­po­ser face à cette équipe qui ne jouait plus rien.

Ma­nu Bou­tet : « On va être at­ten­dus »

Le scé­na­rio de­vrait être iden­tique. Ma­nu Bou­tet, l’en­traî­neur de la ligne de trois-quarts, en convient : « On sait qu’on va être at­ten­dus. De par notre sta­tut dé­jà, puis le fait qu’ils ont en­vie de bien dé­bu­ter leur sai­son à do­mi­cile. Rai­son de plus pour que de notre cô­té, on mette l’en­ga­ge­ment né­ces­saire. Sans faire n’im­porte quoi non plus ! On a tout de même ef­fec­tué de bonnes sé­quences face à Mâ­con. Il fau­dra les re­pro­duire plus sou­vent et sur­tout te­nir le bal­lon en­core plus long­temps pour les mettre en dif­fi­cul­té. » Dans cette op­tique, Sté­phane Au­reille et lui ont ef­fec­tué quelques chan­ge­ments dans leur com­po­si­tion d’équipe. Gan­dolphe rem­place Le Strat bles­sé, tout comme Bo­che­rens, ce qui per­met à No­bi­li d’ef­fec­tuer sa pre­mière feuille de match en Fé­dé­rale 1. Un banc new-look avec les ap­pa­ri­tions de Bo­dé­ré, Bar­ja­vel, Ver­guin, Du­fon et Bur­dia­sh­vi­li, qui n’ont pas joué di­manche der­nier. En re­vanche, le XV de dé­part évo­lue peu. On re­marque juste une in­ver­sion de poste entre Pouilles et Ra­mo­ka. Si­non, on prend les mêmes et… on ne re­com­mence pas. His­toire de ne pas ins­tau­rer le doute dès la deuxième jour­née de cham­pion­nat.

(Photo Valérie Le Parc)

En manque fla­grant d’agres­si­vi­té contre Mâ­con (ci-des­sus) , les Sey­nois veulent mon­trer un tout autre vi­sage cet après-mi­di sur les terres d’un ad­ver­saire ac­cro­cheur.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.