Et puis...

Var-Matin (Sainte-Maxime / Saint-Tropez) - - La Santé - de Nan­cy Cattan

Il y a la cel­lule folle, l’or­gane ma­lade, le corps rom­pu… La mé­de­cine est là pour es­sayer de stop­per cette cel­lule folle, rendre la san­té à l’or­gane, re­dres­ser le corps rom­pu. Et puis, il y a cette jeune ma­man ac­ca­blée par ses mains sans ongles sous l’ef­fet de la chi­mio­thé­ra­pie, cet homme meur­tri par sa peur de mou­rir de cet or­gane ma­lade, cette per­sonne âgée épui­sée de por­ter ce corps rom­pu. Les in­fir­miers tu­toient au quo­ti­dien cette autre réa­li­té de la ma­la­die. Celle qui bou­le­verse le bien-être phy­sique et psy­chique, mais qui sou­vent n’ose se dire à des mé­de­cins oc­cu­pés à sau­ver la vie ou au moins à la pro­lon­ger. Les in­fir­miers ont cette connais­sance in­time, sin­gu­lière du ma­lade, une « ex­per­tise » unique qui leur per­met d’en­tre­voir ce qui pour­rait amé­lio­rer son quo­ti­dien. Et on se ré­jouit que le pou­voir leur soit don­né d’ac­com­plir des re­cherches en ce sens.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.