Le plai­doyer d’Isa­belle Ter­rin pour la cause ani­male

Var-Matin (Sainte-Maxime / Saint-Tropez) - - Var -

Isa­belle Ter­rin parle de l’ori­gine de son com­bat pour la dé­fense des ani­maux : « L’idée d’ai­der les ani­maux me pour­suit de­puis tou­jours. C’est un monde dans le­quel je me sens bien, car il n’y a pas de mes­qui­ne­rie, ni de vio­lence gra­tuite. De­puis  ans que j’ai prê­té ser­ment, j’ai dé­fen­du toutes sortes de causes, de la plus in­fime aux plus im­por­tantes, sur­tout dans mon do­maine de pré­di­lec­tion, à sa­voir le droit pé­nal. Même si ça peut sur­prendre, c’est lorsque j’ai adop­té un chien mu­ti­lé, Icko, que ma vi­sion des choses a chan­gé. Icko a été mal­trai­té pen­dant un an et de­mi, et le par­quet a clas­sé l’af­faire sans suite. Le par­quet ne sa­vait peu­têtre pas que Icko était le chien d’un avo­cat qui n’al­lait pas tar­der à mon­trer les crocs pour

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.