Nice : pas d’en­seigne pour l’agence de fi­nance is­la­mique

Var-Matin (Sainte-Maxime / Saint-Tropez) - - Grand Sud | Carnet - ALP

La so­cié­té Noo­ras­sur ne peut tou­jours pas ap­po­ser son en­seigne van­tant la « fi­nance is­la­mique » sur la

(1) de­van­ture de l’éta­blis­se­ment du bou­le­vard Car­not à Nice. Telle est la ré­ponse qu’a ap­por­tée le Conseil d’État à la so­cié­té, la­quelle avait ten­té, le 27 no­vembre der­nier, d’ob­te­nir de la haute ju­ri­dic­tion ad­mi­nis­tra­tive l’an­nu­la­tion de l’ar­rê­té mu­ni­ci­pal du 12 mai 2017 lui in­ter­di­sant d’ins­tal­ler l’en­seigne sur son agence, au mo­tif que celle-ci ris­quait d’en­gen­drer un trouble à l’ordre pu­blic.

« Sans consé­quences fi­nan­cières graves »

Avant le Conseil d’État, le juge des ré­fé­rés du tri­bu­nal ad­mi­nis­tra­tif avait dé­jà re­fu­sé de sus­pendre l’ar­rê­té mu­ni­ci­pal. Le juge ni­çois es­ti­mant no­tam­ment que l’agence n’était pas en me­sure de prou­ver le pré­ju­dice d’image qu’elle in­vo­quait et que la me­sure mu­ni­ci­pale ne « por­tait pas at­teinte de ma­nière suf­fi­sam­ment grave et im­mé­diate à l’in­té­rêt pu­blic de lutte contre la dis­cri­mi­na­tion ». Lors de l’au­dience du 27 no­vembre der­nier, le rap­por­teur pu­blic du Conseil d’État avait consi­dé­ré que la dé­ci­sion prise par le maire avait été « sans consé­quences fi­nan­cières graves » pour l’en­tre­prise. Il avait en conclu­sion es­ti­mé que l’ur­gence liée au pré­ju­dice éco­no­mique et l’ef­fet dis­cri­mi­na­toire de la me­sure, élé­ments avan­cés par Noo­ras­sur, n’étaient pas prou­vés. Le Conseil d’État a sui­vi son rap­por­teur pu­blic et a donc re­je­té la de­mande de la so­cié­té. Si cette dé­ci­sion conforte la dé­ci­sion du tri­bu­nal ad­mi­nis­tra­tif de Nice, l’af­faire reste tou­te­fois à ju­ger sur le fond. 1. En­semble des tran­sac­tions et pro­duits fi­nan­ciers conformes aux prin­cipes de la Cha­ria.

(Pho­to B. G.)

L’agence Noo­ras­sur n’a tou­jours pas ou­vert dans le quar­tier du port de Nice.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.