Le par­cours du cor­tège

Var-Matin (Sainte-Maxime / Saint-Tropez) - - France -

Dans son par­cours, qui dé­bu­te­ra à mi­di, de la place de l’Etoile, la dé­pouille de John­ny Hal­ly­day se­ra sui­vie « d’une équipe as­sez im­por­tante de mo­tards bi­kers » ,aex­pli­qué Sé­bas­tien Far­ran, « comme l’au­rait évi­dem­ment sou­hai­té l’ar­tiste, qui af­fec­tion­nait par­ti­cu­liè­re­ment les mo­tos ». Il se­ra ser­vi : se­lon le ma­na­ger, entre  et  mo­tards sont at­ten­dus. Une es­corte d’hon­neur d’une quin­zaine de mo­to­cy­clistes de la po­lice ou­vri­ra la voie à la dé­pouille de la star. Se­lon Sé­bas­tien Fa­ran, John­ny Hal­ly­day avait glis­sé à ses proches qu’il sou­hai­tait des ob­sèques « très rock’n’roll, très axées sur la mu­sique ». Le cor­tège fu­né­raire se­ra donc ac­com­pa­gné d’un concert de ses mu­si­ciens, qui se pro­dui­ront sur une scène ins­tal­lée sur le par­vis, place de la Ma­de­leine. Ils joue­ront «des stan­dards de John­ny », de fa­çon ins­tru­men­tale, « parce qu’évi­dem­ment il n’y au­ra pas de chan­teur », a ex­pli­qué son ma­na­ger. Le pré­fet de Pa­ris, lui, a ex­pli­qué que le dis­po­si­tif de sé­cu­ri­té se­rait conçu « dans le sou­ci de ga­ran­tir la proxi­mi­té du pu­blic », un autre sou­hait du chan­teur. Le cor­tège se­ra en­tou­ré de bar­rières, mais la moi­tié des Champs-Ely­sées se­ront ré­ser­vés aux spec­ta­teurs. «Au­to­tal, près de   po­li­ciers et gen­darmes se­ront dé­diés à la sé­cu­ri­sa­tion de cet hom­mage », a ex­pli­qué le pré­fet, qui at­tend des cen­taines de mil­liers de per­sonnes.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.