La dé­cla­ra­tion de Trump dé­clenche des vio­lences à Ga­za

Var-Matin (Sainte-Maxime / Saint-Tropez) - - Monde -

Des Pa­les­ti­niens en co­lère ont af­fron­té les sol­dats is­raé­liens et brû­lé le por­trait de Do­nald Trump, hier, pour pro­tes­ter contre la dé­ci­sion uni­la­té­rale et po­ten­tiel­le­ment ex­plo­sive du pré­sident amé­ri­cain de re­con­naître Jé­ru­sa­lem comme la ca­pi­tale d’Is­raël.

In­quié­tude en Rus­sie et en Eu­rope

Plus d’une ving­taine de Pa­les­ti­niens ont été bles­sés par des balles en ca­ou­tchouc ou des balles réelles dans les heurts rap­por­tés à tra­vers toute la Cis­jor­da­nie et dans la bande de Ga­za, ter­ri­toires sé­pa­rés cen­sés for­mer un jour un Etat in­dé­pen­dant, se­lon les se­cours pa­les­ti­niens. L’ini­tia­tive de M. Trump conti­nuait à sus­ci­ter la ré­pro­ba­tion, hier, dans le monde en­tier, à la veille d’une réunion en ur­gence du conseil de sé­cu­ri­té de l’ONU, mais aus­si de la grande prière mu­sul­mane du ven­dre­di sur l’ul­tra-sen­sible es­pla­nade des Mos­quées, à Jé­ru­sa­lemEst. La cheffe de la di­plo­ma­tie eu­ro­péenne, Fe­de­ri­ca Mo­ghe­ri­ni, s’est alar­mée d’un re­tour « à des temps en­core plus sombres que ceux que nous vi­vons au­jourd’hui ». La Rus­sie s’est dite « très in­quiète ».

La boîte de Pan­dore

La dé­ci­sion amé­ri­caine plonge la ré­gion « dans un cercle de feu », a dé­cla­ré le pré­sident turc Re­cep Tayyip Er­do­gan, qui s’em­ploie à mo­bi­li­ser le monde mu­sul­man. Même le grand al­lié saou­dien des Etats-Unis a par­lé d’acte « ir­res­pon­sable ». Après bien d’autres, Mme Mo­ghe­ri­ni et Mos­cou ont ap­pe­lé à la re­te­nue, alors que cha­cun se de­mande si M. Trump n’a pas ou­vert la boîte de Pan­dore tant Jé­ru­sa­lem, avec ses lieux saints pour les juifs, les chré­tiens et les mu­sul­mans, consti­tue un su­jet pas­sion­nel. Le mou­ve­ment pa­les­ti­nien Ha­mas a ap­pe­lé à une « nou­velle in­ti­fa­da » et l’ar­mée is­raé­lienne a an­non­cé le dé­ploie­ment de ren­forts en Cis­jor­da­nie oc­cu­pée, en pré­vi­sion d’une es­ca­lade. M. Trump a an­non­cé mer­cre­di soir, mal­gré les mises en garde ve­nues de toutes parts, la re­con­nais­sance de Jé­ru­sa­lem comme ca­pi­tale d’Is­raël. Rom­pant avec presque 70 ans de di­plo­ma­tie amé­ri­caine, se sin­gu­la­ri­sant de la com­mu­nau­té in­ter­na­tio­nale, il a aus­si or­don­né le fu­tur trans­fert de l’am­bas­sade des Etats-Unis de TelA­viv à Jé­ru­sa­lem. Cette dé­ci­sion his­to­rique a pro­vo­qué de pre­mières confron­ta­tions. Jeunes pa­les­ti­niens et sol­dats is­raé­liens ont échan­gé jets de pierre et tirs de pro­jec­tiles an­ti-émeutes à Hé­bron, pou­drière du sud de la Cis­jor­da­nie, et Ra­mal­lah, qui fait of­fice de ca­pi­tale po­li­tique pa­les­ti­nienne. Beth­léem, Qal­qi­lya, Jé­nine et les abords de Ra­mal­lah, en Cis­jor­da­nie, ont aus­si été le théâtre d’af­fron­te­ments. Dans la bande de Ga­za, cinq Pa­les­ti­niens ont été bles­sés, dont un à la tête, par des tirs de sol­dats is­raé­liens. La com­mu­nau­té in­ter­na­tio­nale s’est gar­dée de re­con­naître Jé­ru­sa­lem comme ca­pi­tale. Pour elle, la ques­tion du « sta­tut fi­nal » de Jé­ru­sa­lem, l’une des plus épi­neuses en vue d’un rè­gle­ment de ce vieux conflit entre Is­raé­liens et Pa­les­ti­niens, doit être né­go­ciée.

(Pho­to MaxPPP)

Des dra­peaux is­raé­liens et amé­ri­cains ont été brû­lés

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.