Les Va­rois in­vi­tés à un voyage dans une pros­tate géante

Var-Matin (Sainte-Maxime / Saint-Tropez) - - Santé - NAN­CY CATTAN

Une pros­tate géante que le pu­blic va­rois pour­ra « ex­plo­rer» pour mieux com­prendre le fonc­tion­ne­ment de cette pe­tite glande si­tuée à la base de la ves­sie et s’in­for­mer sur les ma­la­dies dont elle peut être le siège. Cette ini­tia­tive, of­fi­ciel­le­ment lan­cée le 3 no­vembre 2016 à l’Hô­pi­tal Saint-Louis de Pa­ris, trouve dé­sor­mais un re­lais à Tou­lon, plus pré­ci­sé­ment sur la place d’Armes où la struc­ture gon­flable se­ra ins­tal­lée 19 sep­tembre pro­chain, veille de la Jour­née Eu­ro­péenne de la pros­tate. En charge de l’or­ga­ni­sa­tion, le Centre de Coor­di­na­tion en Can­cé­ro­lo­gie (3C) Var Ouest a pré­vu la pré- sence ce jour-là de nom­breux pro­fes­sion­nels de san­té (on­co­logues, uro­logues, ra­dio­thé­ra­peutes, psy­cho­logues, sexo­logues…) ca­pables de ré­pondre aux ques­tions du pu­blic. «Les hommes consultent beau­coup moins que les femmes, ils sont as­sez peu sou­cieux de leur san­té en gé­né­ral, rap­pelle le Dr Jean-Louis Wend­ling, mé­de­cin co­or­di­na­teur du 3C Var Ouest.. Grâce à cette ini­tia­tive, nous es­pé­rons dé­jà mieux faire connaître la pros­tate, son uti­li­té, son fonc­tion­ne­ment…. Sen­si­bi­li­ser sur­tout les hommes à cer­tains pro­blèmes de san­té qu’ils peuvent ren­con­trer, aux si­gnaux d’alerte, leur dé­li­vrer aus­si des in­for­ma­tions sur la sexua­li­té en lien avec l’hy­giène etc. Ce­la dé­pas­se­ra lar­ge­ment la pro­blé­ma­tique du cancer de la pros­tate, même si cette ma­la­die se­ra bien sûr évo­quée. » Le pu­blic, en se pro­me­nant à l’in­té­rieur de l’im­mense struc­ture pour­ra ain­si se fi­gu­rer ce que l’on nomme des adé­nomes de la pros­tate (des tu­meurs bé­nignes) et ce qui les dis­tingue des can­cers à pro­pre­ment par­ler. Cette vi­site per­mettre aus­si de vi­sua­li­ser la proxi­mi­té de la pros­tate avec les nerfs de l’érec­tion (re­pré­sen­tés sur ses flancs), et com­prendre ain­si les pos­sibles risques de sé­quelles sexuelles des trai­te­ments du cancer de la pros­tate. Et s’in­for­mer aus­si­tôt des ap­proches per­met­tant de les pré­ve­nir ou de les cor­ri­ger. Un ren­dez-vous à ne pas man­quer pour y voir plus clair dans cette pe­tite glande, coeur des re­pré­sen­ta­tions que l’homme a de sa propre vi­ri­li­té. (1) Les éta­blis­se­ments par­te­naires du var ouest sont Ste Mar­gue­rite, St Mi­chel, Ma­lar­tic, Cap d’or, Ho­pi­tal des Ar­mées de ste Anne, CHITS Ste Musse et Croix Rouge.

(Pho­to DR)

La struc­ture peut être sur­gon­flée glo­ba­le­ment ou par­tiel­le­ment pour re­pro­duire un adé­nome ou un cancer de la pros­tate.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.