JOUR­NÉE) - HIER CONTRE BÉDARRIDES Ces Sey­nois sont de­ve­nus in­vin­cibles

Au terme d’une ren­contre plai­sante où les deux équipes se sont ren­dues coup pour coup, l’USS est sor­tie vain­queur et reste in­vain­cue après trois jour­nées de cham­pion­nat. Cha­peau bas...

Var-Matin (Sainte-Maxime / Saint-Tropez) - - Sports - S. B.

lan­cer le match (73) avant le quart d’heure de jeu. Le même Ga­briel en­quille trois points de plus de 50 m, mais Lom­bar­teix se montre éga­le­ment pré­cis en conver­tis­sant entre les barres la moindre faute lo­cale (10-6).

Le car­ton jaune coûte cher

Il faut at­tendre la de­mi-heure pour voir le pre­mier mou­ve­ment d’en­ver­gure, avec une belle sé­quence à plu­sieurs temps de jeu lo­cale, qui se ter­mine par trois nou­veaux points (13-6). Le match s’em­balle et sur le ren­voi, ce sont les Bé­dar­ri­dais qui pro­fitent de leur su­pé­rio­ri­té nu­mé­rique - Sau­le­ka­le­ka ayant pris un car­ton - pour voir Au­be­nas conclure en terre pro­mise (13-13). Un jaune qui coûte dix points à l’USS qui a tout à re­faire. Le der­nier mot re­vient néan­moins au meilleur homme de ce pre­mier acte, Ni­co­las Ga­briel, qui pro­fite d’une bonne mê­lée pour en­quiller trois nou­veaux points (1613 à la pause). Le re­tour des ves­tiaires est mar­qué par de nom­breux chan­ge­ments de part et d’autre qui ap­portent du punch à cette ren­contre. Mais ce sont les Vau­clu­siens les plus tran­chants. Ils trouvent des brèches et se per­mettent même le luxe d’ins­crire un es­sai en coin par Ala­ry (19-20).

Mon­sieur plus...

La Seyne ne tarde pas à ré­agir avec son Mon­sieur plus, Sau­le­ka­le­ka. Il pro­fite d’une mê­lée vite jouée à la main par So­net­ti pour em­bar­quer avec lui deux dé­fen­seurs avant de don­ner dans un fau­teuil à Rouss­set qui re­donne six points d’avance à ses co­équi­piers (26-20). On as­siste à un vrai com­bat de boxe avec une in­ten­si­té deux fois su­pé­rieure par rap­port à la pre­mière mi-temps. La ten­sion est pal­pable avec une équipe vau­clu­sienne joueuse mais qui se heurte à la mê­lée va­roise qui prend l’as­cen­dant. Mal­heu­reu­se­ment, la bles­sure de Ga­briel oblige l’USS à fi­nir le match sans vé­ri­table nu­mé­ro dix, ni son meilleur bu­teur. Les co­équi­piers de Sé­nac res­serrent alors le jeu dans un pe­tit pé­ri­mètre qui offre deux pé­na­li­tés, dont une conver­tie par Bauer qui met son équipe à +9. Trois points bien­ve­nus puisque Bédarrides ne lâche rien et va ins­crire un es­sai à une mi­nute de la fin du temps ré­gle­men­taire par son ta­lon Mar­quis (29-25). La ten­sion est pal­pable dans les ar­rêts de jeu qui s’éter­nisent. La der­nière car­touche est vau­clu­sienne avec une touche sur la ligne des 40 mètres va­rois. Mais Gra­vier in­ter­cepte la balle. Le deuxième ligne met ain­si fin à une se­conde mi-temps in­tense et sur­tout une nou­velle fois vic­to­rieuse pour cette pé­tillante équipe sey­noise.

(Pho­to Laurent Mar­ti­nat)

Les guer­riers sey­nois ont en­core frap­pé fort hier.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.