La ba­lade des Bleus

Var-Matin (Sainte-Maxime / Saint-Tropez) - - Sports -

U n scé­na­rio par­fait. Les Bleus ont dé­cro­ché hier à Ville­neuve-d’Ascq leur place en fi­nale de Coupe Da­vis, la deuxième d’af­fi­lée, en ba­layant une Es­pagne di­mi­nuée avant même le der­nier jour, grâce au 3e point dé­cro­ché par la paire de double Ma­hut-Ben­ne­teau. Une ba­lade. Ou presque. De­puis ven­dre­di et les vic­toires de Be­noit Paire et Lu­cas Pouille en simples, la peau de l’Es­pagne, qui jouait cette de­mi­fi­nale sans Ra­faël Na­dal, ne va­lait pas bien cher. Et elle n’a ef­fec­ti­ve­ment pas coû­té grand-chose. La paire his­to­rique du double fran­çais Ni­co­las Ma­hut et le re­trai­té Ju­lien Ben­ne­teau, qui a peut-être joué son der­nier match, n’ont pas lais­sé beau­coup de place au sus­pense dans une jour­née aus­si idéale que la veille. Un pre­mier set bou­clé en 18 mi­nutes sur le score sans ap­pel de 6 jeux à 0 ! Le ton a été ra­pi­de­ment don­né. Et les Es­pa­gnols, son­nés, et sans grand es­poir, n’ont ja­mais vrai­ment su comment se re­le­ver. Si le deuxième set a été un peu ser­ré (6-4), et le troi­sième en­core plus (7-6), ja­mais les Es­pa­gnols n’ont été au ni­veau de la fu­ria qui ani­mait la paire fran­çaise. La messe était qua­si­ment dite de­puis la veille de toute fa­çon. Et rien qu’à voir l’im­pli­ca­tion du duo fran­çais dès la des­cente vers le court, et l’at­ti­tude quelque peu ré­si­gnée des Es­pa­gnols dès le dé­but de match, ce­la s’an­non­çait com­pli­qué pour les Ibé­riques.

Pied de nez

Les Bleus vont donc avoir l’oc­ca­sion de ren­trer dans un club as­sez fer­mé des pays ayant rem­por­té le sa­la­dier d’ar­gent deux fois d’af­fi­lée (Suède, Etats-Unis, Es­pagne, Ré­pu­blique tchèque, Al­le­magne). Un must pour une équipe dont le meilleur joueur se trouve aux portes du top 20, (Lu­cas Pouille, 19), avec une ri­bam­belle de bles­sés (Tson­ga, Mon­fils), et qui n’a ja­mais pu ali­gner ses meilleurs joueurs lors de cette cam­pagne 2018. Mais peu im­porte. Comme un pied de nez à la ré­forme de la Coupe Da­vis vo­tée par l’ITF cet été, ses plus fa­rouches op­po­sants vont se re­trou­ver en po­si­tion de scel­ler leur his­toire d’amour avec cette com­pé­ti­tion. Et Yan­nick Noah dis­pu­te­ra sa qua­trième fi­nale, lui qui n’a connu que la vic­toire.

L’ad­ver­saire : les EtatsU­nis res­tent en vie

Les Fran­çais vont de­voir pa­tien­ter une jour­née de plus pour connaître leur ad­ver­saire en fi­nale. Le double amé­ri­cain, com­po­sé des frères Bryan, a do­mi­né, hier, les Croates Do­dig et Pa­vic en cinq sets, pour per­mettre aux Etats-Unis de re­ve­nir à 2-1.

Ben­ne­teau-Ma­hut ont ap­por­té le troi­sième et der­nier point aux Bleus de Noah.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.