BOL D’OR AU CIR­CUIT PAUL-RI­CARD Gim­bert à la lutte

Var-Matin (Sainte-Maxime / Saint-Tropez) - - Sports - FAN­NY ROCA

L a nuit tom­bait dou­ce­ment. Et Sé­bas­tien Gim­bert al­lait bou­cler sous peu son deuxième re­lais. Quand Nic­co­lo Ca­ne­pa, le pi­lote de la Ya­ma­ha n°7, en concur­rence di­recte avec la Hon­da 111 du Fré­ju­sien, chu­tait, lais­sant der­rière lui plu­sieurs larges flaques d’huile. Deux autres ma­chines dé­ra­paient. Et par­taient au ta­pis. Pas le Va­rois, qui avait re­mar­qué de­puis dé­jà quelques mi­nutes que ça fuyait, sur le ca­ré­nage de l’Ita­lien, et pas­sait le vi­rage sans en­combre. De­vant les écrans, son com­père Gré­go­ry Le­blanc ser­rait les dents. Ouf !

« J’es­père que ça paie­ra »

Mais l’en­trée en piste de la sa­fe­ty car contra­riait un poil les plans des Hon­da Ra­cing. « J’au­rais dû ren­trer bien avant, ra­con­tait Sé­bas­tien Gim­bert. Je rou­lais sans trop sa­voir pour la consom­ma­tion d’es­sence. Ça nous a un peu pol­lués la course. Moi ça me fait perdre un de­mi tour. Mais ça au­rait pu être pire. » Au ra­len­ti pen­dant 11 tours der­rière la voi­ture de sé­cu­ri­té, le Fré­ju­sien, qui avait dé­jà dû mettre la main sur le frein après un in­ci­dent de course entre deux mo­tos lors de son pre­mier re­lais, as­su­rait. Concen­tré. Et fi­nis­sait par trans­mettre le gui­don à Gré­go­ry Le­blanc tou­jours par­fai­te­ment pla­cé, dans un pe­lo­ton de tête ré­duit, où ça bas­ton­nait sé­vère de­puis le dé­part. « Ça pousse tout le temps, tout le temps, tout le temps, confir­mait-il en­core. Et je pense que ça va res­ter comme ça jus­qu’à la fin. La moto est par­faite. En conso, on est bien. Il faut res­ter dans le groupe, et conti­nuer. La nuit dé­marre à peine. C’est main­te­nant que ça va com­men­cer à être amu­sant. » D’au­tant que le « plan de ba­taille », avec ces re­lais vo­lon­tai­re­ment plus longs que leurs ad­ver­saires, fonc­tion­nait jusque-là à mer­veille. « J’es­père que ça paie­ra à la fin de la nuit, glis­sai­til dans un pe­tit sou­rire. On ver­ra ça de­main ma­tin. » À 23 h, au tiers du temps im­par­ti, la 111 avait en tout cas en­core grap­pillé. Et, dans l’obs­cu­ri­té la plus pro­fonde, poin­tait en 2e po­si­tion. Mine de rien... En­core bien trop tôt pour pen­ser à une pre­mière vic­toire « à do­mi­cile », pour le triple vain­queur du Bol d’Or sur la piste de Ma­gny-Cours. Mais...

(Pho­to Do­mi­nique Le­riche)

Sé­bas­tien Gim­bert, en plein de­brie­fing avec son équipe après son re­lais, res­tait concen­tré sur le « plan de ba­taille », comme ses com­pères Er­wan Ni­gon et Gré­go­ry Le­blanc.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.