LES DEUX PIEDS DANS LA PEIN­TURE Leb­ron James, sors de ce corps

Avec NBA 2K19, l’édi­teur Vir­tual Con­cepts frappe en­core très fort. Les ama­teurs de bas­ket made in USA en au­ront pour leur ar­gent. Si­mu­la­tion et fun font bon mé­nage

Var-Matin (Sainte-Maxime / Saint-Tropez) - - Sports -

V ingt ans. Le bel âge dit-on. Ce­lui de la rai­son. Sauf pour les dé­ve­lop­peurs de NBA2K19 qui ont choi­si, pour souf­fler leurs bou­gies, d’en mettre en­core plein la vue à leurs mil­lions de fans... For­cé­ment at­ten­dus au tour­nant, les Ca­li­for­niens de Vi­sual Con­cepts peuvent être fiers de leur coup. Tout juste sor­ti des ves­tiaires, leur nou­veau bé­bé a tout d’un géant !

Des consignes à res­pec­ter

No­tam­ment pour le roo­kie fai­sant ses pre­miers pas dans le mode Ma Car­rière et le Quar­tier. Ici, pas de ca­deaux. Seul le tra­vail paye et gare aux faux es­poirs. In­té­grer le temple du bas­ket se mé­rite. Se gagne à la force du poi­gnet... Ain­si, votre ni­veau de jeu tout au long des pre­mières étapes de votre par­cours, jus­qu’à la sa­cro­sainte et rê­vée NBA, dé­ter­mi­ne­ra le nombre d’équipes qui se­ront in­té­res­sées par vos ser­vices. L’autre fac­teur ma­jeur dé­pen­dra des be­soins de l’équipe. Les fran­chises qui vous ver­ront comme la pièce man­quante de leur ef­fec­tif pro­po­se­ront plus d’ar­gent et plus de temps de jeu. A vous de faire le bon choix sous peine de ci­rer le banc. Voire de dis­pa­raître des ra­dars... Mais avant d’être sous les feux de la rampe, il vous fau­dra faire pro­gres­ser votre ava­tar. Chose plus simple cette an­née si vous res­pec­tez les consignes aux en­traî­ne­ments, ryth­més par quatre ate­liers in­di­vi­duels et deux col­lec­tifs. Vous pour­rez éga­le­ment pas­ser par Mes Points pour aug­men­ter vos at­tri­buts. Autre bonne nou­velle, contrai­re­ment aux pré­cé­dentes édi­tions, les ma­ga­sins se trouvent à deux pas des ter­rains. Un gain de temps ap­pré­ciable.

Un ga­me­play amé­lio­ré

Concer­nant le ga­me­play, nerf de la guerre des nerfs, sans être ré­vo­lu­tion­naire, il est à la hau­teur des at­tentes. A com­men­cer par la ges­tion du phy­sique et des contacts avec le bal­lon qui a fait un grand pas en avant. Glo­ba­le­ment, les col­li­sions et les types de ga­ba­rits sont gé­rés de ma­nière plus réa­liste et ap­portent donc du cré­dit aux ren­contres. Quant à l’in­tel­li­gence ar­ti­fi­cielle, elle ne manque pas de neu­rones. No­tam­ment en dé­fense qui est tou­jours la meilleure at­taque ! Bref, NBA 2K19 re­gorge de ri­chesses dont se dé­lec­te­ront les lo­ca­taires de la pla­nète orange. Au fi­nal, le ren­du est exi­geant, réa­liste, et tout sim­ple­ment agréable. Une évi­dence au re­gard de cette dé­cla­ra­tion de Rob Jones, pro­duc­teur du jeu chez Vi­sual Con­cepts : « Nous ne sommes bien évi­dem­ment pas en me­sure de ré­pondre à chaque in­di­vi­du, mais l’équipe de dé­ve­lop­peurs est constam­ment à l’écoute des joueurs car ils veulent que ces der­niers soient heu­reux ». Et c’est le cas !

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.